Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fît…

11/09/09
93267_Brice-Hortefeux

"Le Monde" m'a tuer...

Eh oui, je connais un ministre de l’Intérieur qui va avoir l’occasion et le temps de méditer sérieusement cet adage. Un mois après avoir suspendu un de ses préfets pour cause de propos racistes supposés, quelques jours après l’avoir mis à la retraite d’office, alors même qu’aucune conclusion de l’enquête n’a été rendue publique, voilà un retour de manivelle assez amusant, le voilà pris dans la même tourmente que celle que je dénonçais sur ce blog… Le voilà maintenant au cœur d’une polémique montée en épingle par des socialistes tout heureux de pouvoir détourner l’attention de leurs petites magouilles de scrutin interne…

« Il ne correspond pas du tout au prototype. […] Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes » aurait-t-il déclaré en parlant d’un jeune militant durant l’université de l’UMP le 5 septembre, militant « issu de l’immigration ». La « petite phrase » est manifestement issue d’un contexte que la vidéo, vue plusieurs centaines de milliers de fois depuis sa mise en ligne sur le site du Monde, ne permet pas de saisir clairement, ce qui n’empêche pas le soit-disant quotidien de référence de titrer vigoureusement sur le « dérapage » du ministre. Ce qui n’empêche pas non plus, car le ridicule ne tue pas, la direction du PS d’exiger sa démission, tout comme Jean-Luc Mélanchon,  les Verts, l’Union des étudiants juifs de France (on se demande ce qu’ils viennent faire là, pourquoi pas l’association des véliplanchistes du Morbihan tant qu’on y est…), ou encore l’inévitable SOS-Racisme, et j’en passe… Bref c’est la curée médiatique.

Lire le reste de cette entrée »


Salaud de raciste!

01/09/09

bouh le méchant raciste! crucifie-le!

A la lecture d’un billet revigorant écrit par Élisabeth Lévy sur le site Causeur relatif à la mise en cause d’un préfet accusé d’avoir tenu des propos racistes, j’ai eu envie de revenir sur cette affaire qui a défrayé la chronique durant le mois d’août, et dont je crains que le traitement médiatique ne soit fort différent à l’issue de l’enquête en cours.


Rappel des faits : Paul Girot de Langlade, alors préfet en charge de la coordination des États généraux de l’outre-mer pour la Réunion, a fait l’objet de 3 plaintes pour injures racistes déposées successivement les 4, 11 et 12 août par des agents de sécurité de l’aéroport d’Orly, propos que le préfet aurait tenus le 31 juillet : en transit dans cet aéroport à son retour de la Réunion, il se serait emporté contre un agent de sécurité originaire de la Guadeloupe après avoir été invité à vider ses poches après son passage au portique de sécurité, et se serait écrié « On est où là ? On se croirait en Afrique », puis « De toute façon il n’y a que des noirs ici« . Suite à ces plaintes, le parquet de Créteil a ouvert mi-août une enquête pour « injures publiques à caractère racial » et le préfet a été immédiatement suspendu de sa fonction par le ministère de l’Intérieur Brice Hortefeux.

Lire le reste de cette entrée »