Le virus Sarkozy a encore frappé!

27/10/09

FillonAïe. De François Fillon, cela m’étonne. Cela détonne. Il m’avait habitué à une image de sérieux et de pondération. D’une certaine forme de dignité aussi,  malgré le nombre impressionnant de couleuvres qu’il s’oblige à avaler en tant que Premier Ministre d’un Sarkozy omniprésident. Dignité, masochisme, ou bien volonté de s’assurer coûte que coûte une retraite politique dorée. Allez savoir…

A défaut donc d’avoir de l’admiration pour son action politique en tant que chef (officiel) du gouvernement, j’avais une certaine estime pour l’homme. Surtout à l’heure de la politique spectacle, ce théatre de gignols qui pourrait être comique s’il n’était pas désespérant. A la suite du président, ministres & responsables politiques de toutes obédiences se sentent désormais obligés de réagir sur tout, et surtout sur n’importe quoi. Peu importe le ridicule, l’essentiel est d’être médiatiquement visible. Et généralement risible…

Lire le reste de cette entrée »

Publicités