Responsabilité et droits individuels.

13/01/10

Vous l’aurez peut-être remarqué, je suis entré dans une phase de « low blogging » (dixit Le Chafouin) et ai toutes les peines du monde pour en sortir. Non que l’actualité ne soit guère porteuse ou que les sujets d’intérêt fassent cruellement défaut, bien au contraire, mais l’envie manque. Le temps aussi.

Un deuxième billet en forme de pube donc, pour un point de vue paru sur le site du Monde, à lire ici.

Il ne faut pas se fier aux apparences ni s’arrêter à la première impression. L’auteur, fondateur du Forum de Davos, n’incite guère à la sympathie ‘a priori’. De même, le titre (« Le bonus des traders est un mauvais débat ») est quelque peu rebutant, et heureusement fort peu représentatif de la teneur de l’article. Cela dit, j’ai pu y trouver des réflexions fort intéressantes, que je vous soumets. Allez, lisez!

Lire le reste de cette entrée »


Divorce is business, money is money…

10/11/09

DivorceOn connaissait le salon du mariage, excellente occasion de faire beaucoup d’argent pour des professionnels surfant sur un business de plus en plus rentable : robe de mariée, costumes, accessoires, faire-parts, fleurs, salles, traiteurs, décorations, vins, animations, photo & video, voiture, dragées, cadeaux, listes, voyages de noces… tous ceux qui préparent un mariage savent que la liste des choses à prévoir est longue, et très coûteuse. Et semble-t-il de plus en plus coûteuse. Il faut faire un beau mariage coco, sinon t’es naze tu as vu l’émission à la télé, il faut prendre un coach pour tout gérer, en plus ils proposent des prêts à des taux intéressants…

Mais le business n’a pas de limites, c’est cela la beauté de notre société civilisée : tout est possible. Il existe des salons du mariage? Eh bien lançons un salon du divorce, après tout il n’y a pas de raisons, à une époque où les murs, les tabous et les discriminations tombent les uns après les autres, il serait particulièrement dommage de se priver de faire un maximum de fric au nom de la modernité. Le truc cool, c’est qu’en plus après le divorce ils se remarient, et puis ils redivorcen, bingot! Oh et puis tant pis pour ces pauvres gens, franchement personne ne leur a demandé de se marier, ils n’avaient qu’à se pacser s’ils n’étaient pas sûrs, et après tout ils sont libres hein…

Lire le reste de cette entrée »