Elections Régionulles.

16/03/10

Pas l’envie, pas le temps de commettre un billet sur cette parodie de spectacle démocratique à laquelle nous avons assisté ce weekend pour les élections régionales. Comme annoncé, j’ai boycotté la soirée des résultats, et n’ai même pas pris part au vote pour des raisons pratiques de mauvaise organisation.

Je ne ressens bizarrement aucune gêne devant cette abstention non préméditée, alors que jusqu’ici je mettais un point d’honneur à participer à chaque consultation électorale. Et j’envisage assez sereinement le fait de ne pas me rendre non plus aux urnes le weekend prochain. De toutes façons j’aurais voté blanc, alors dans ces conditions, pourquoi et pour quoi voter?

Remplir son devoir, répondront certains. Peut-être. Mais lorsque l’on souhaite voter blanc et marquer ainsi son rejet des idées et partis présentés au suffrage populaire, et que ce même vote blanc n’est considéré que comme une statistique à peine digne d’être évoquée, ce devoir ne devient-il pas totalement inutile et entièrement théorique?

Lire la suite »


Vive la démocratie!

04/10/09

Democratie

Et bah oui, vive la démocratie, le peuple souverain tout ça quoi…

Démocratie, un terme qui devient de plus en plus creux et vide de sens, au fur et à mesure que l’écart entre le peuple et les « élites » se creuse, que monte ce sentiment qu’on nous prend vraiment pour des abrutis… Qu’on dise clairement les choses, ça aura le mérite de l’honnêteté :  nous vivons dans une artistocratie, sauf que ce « pouvoir des meilleurs » se soumet de temps à autres à l’élection, où certains « meilleurs » sont parfois remplacés par d’autres. Le peuple est content, il s’imagine qu’il a le pouvoir : en réalité il n’a que le pouvoir de voter pour des gens qui parlent de sujets dont l’énorme majorité de la population ne comprend pas la moindre miette. En ce sens, la démocratie appliquée ailleurs que sur un plan local et sur un périmètre restreint (style suffrage censitaire) paraît quelque peu problématique : comment voter pour un programme ou des idées de gouvernement forcément complexes alors que la plupart des gens (dont je fais partie) n’ont pas la formation adéquate pour comprendre ne serait-ce que ses prémisses? Sujet complexe. Mais à partir du moment où l’on prétend vivre en démocratie, alors la moindre des choses est de respecter le peuple et son opinion quand on la lui demande. Question de cohérence. Et d’honnêteté. Vertus hélas guère en vogue au sein de la classe politique… Lire la suite »