J’ai retrouvé ma colle UHU!

10/03/10

Ahah. Vous en fichez sûrement, mais personnellement cela m’a fait quelque chose de retrouver mon vieux tube de colle à la fameuse couleur jaune. D’abord parce que je me suis rendu compte que je ne savais toujours pas comment prononcer ce nom : doit-on dire ‘hu’, ‘huhu’ ou ‘uhachu’? Mystère. Ce mystère demeure d’ailleurs depuis ma prime jeunesse, il est bon de voir que certaines choses ne changent pas. Il est aussi bon de voir que des (dizaines) d’années après, on n’a pas forcément toutes les réponses aux grandes questions qu’on se posait étant petit.

Cette émotion de prononciation passée, c’est un flot de souvenirs qui reviennent en fouillant ma trousse. Déjà rien que le mot trousse est amusant : mais qui donc possède et utilise encore une trousse? Le mot est délicieux, et me rappelle celle que j’ai traînée durant toutes ces années sur les bancs (ou chaises). Je me souviens la petite honte ressentie à devoir ressortir à chaque rentrée toujours la même trousse usée quand tout le monde en exhibait tous les ans une neuve, puis la fierté d’en avoir une trouée de partout quand le grunge revint en force et quand il était de bon ton de posséder des trucs destroy. Je me rappelle ses multiples inscriptions au blanco, au tipex ou au feutre, du style ‘Oasis live forever’, ‘Mr Palluel-Marmont est un débile’ (le pauvre homme enseignait le latin et était d’ailleurs fort sympathique), ‘Give peace a chance’ voire ‘No future’… Et ces petits bouts de papiers délicieusement appelés ‘tubes’ où une main appliquée avait rentré consciencieusement les formules de physique-chimie qu’un cerveau capricieux se refusait à retenir…

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Violences à l’école : quelle réponse?

15/01/10

La violence à l’école fait désormais partie du paysage. C’est triste, mais c’est malheureusement un fait. Le dernier acte de violence en date est une agression au couteau commise dans un lycée du Kremlin-Bicêtre, qui s’est soldée il y a quelques jours par la mort d’un jeune de 18 ans. Sur son blog, pourquoisecompliquerlavie rappelle des chiffres accablants : 

Chaque jour en France, 60 professeurs se font agresser, chaque année scolaire 250 actes de violence sont commis avec armes, 60 agressions sexuelles ont lieu et 80 % des actes de violence sont commis par des jeunes sur des jeunes.

Il s’agit des chiffres de l’année scolaire 2005-2006, mais ces agressions augmentent de 30 % tous les ans, c’est-à-dire qu’en l’état actuel des choses, elles doublent tous les trois ans. En 2009, plus de 4.600 agressions verbales et physiques en milieu scolaire ont été signalées  dans l’académie de Créteil, faisant 3.700 victimes.

On pourrait s’imaginer que dans de telles conditions et face à de tels enjeux, une démarche d’analyse en profondeur des causes de cette violence soit engagée. Comprendre pour mieux réagir. Et c’est donc avec une confiance enthousiaste que je me suis plongé dans le plan de ‘prévention et de lutte contre la violence‘ 2009-2010 de l’Education Nationale.

Autant vous dire que je n’ai pas été déçu du voyage dans le monde des bisounours et du politiquement correct.

Lire le reste de cette entrée »