No future?

16/04/10

Vous aurez sûrement remarqué une certaine absence sur ce blog depuis quelques temps. Durant la (jeune) vie de celui-ci, cela s’est déjà produit quelques fois, le plus souvent par manque d’inspiration ou bien tout simplement par paresse d’écriture. Mais cette fois-ci c’est nettement différent, l’envie manque.

L’envie, mais aussi et surtout l’espoir.

Il semble que les élections régionales aient été le déclencheur de cette crise d’espérance. Celles-ci, couplées avec la crise totale (humaine et sociale en plus d’être économique et écologique) que nous traversons, ont exacerbé un sentiment que je ressentais déjà sous une forme latente : celui du ‘no future’, le sentiment que nous nous enfonçons inéluctablement dans une décadence certaine, sous les assauts conjoints d’une mondialisation et d’un néolibéralisme destructeurs et déstructurants, le tout permis par la faillite du Politique. Dans ces conditions, à quoi bon passer des heures à aligner péniblement des mots malhabiles sur une page ouèbe visionnée par une petite centaine de personnes au quotidien (dans les bons jours), dont une grosse partie ne vient que sous l’attrait du tag ‘Beatles’?

Lire la suite »


La tentation Villepin?

30/03/10

Dominique de Villepin a donc annoncé récemment la création d’un nouveau parti ‘au service des français’. Comme l’a bien souligné le Chafouin, cette annonce faite au lendemain d’élections régionales qui ont démontré à la fois l’usure du pouvoir en place, l’échec de la stratégie du parti unique UMPiste et la déshérence des électeurs de la droite modérée s’inscrit fort opportunément dans une stratégie de reconquête d’un électorat centriste dont la conquête s’avèrera cruciale dans l’optique de la bataille présidentielle de 2012. On en est déjà là.

Car si Sarkozy apparaissait récemment encore incontournable de l’extrême droite jusqu’au centre gauche, les dernières élections et la difficile sortie de crise rebattent complètement les cartes, avec une gauche qui parait reprendre des couleurs et une droite qui semble avoir perdu sa vista et son champion naturel : autant la gauche paraissait divisée et soumise à une guerre des égos, autant elle semble ressoudée et capable de gagner, à défaut de porter un projet politique construit. Et autant la droite de Sarkozy semblait porter un message clair et cohérent, celui de la réforme et de la rupture, autant ce message apparaît désormais brouillé, louvoyant et inefficace.

Lire la suite »


Dette & impôts.

17/03/10

L’Hérétique, que je lis régulièrement et avec intérêt sans pourtant partager tous les points de vue qu’il exprime, rappelle la nécessité absolue d’augmenter les impôts pour renflouer les caisses d’un Etat dont l’endettement devient réellement problématique, à l’instar de la Grèce lourdement pénalisée sur les taux d’intérêt de sa dette suite à la dégradation de sa note par les grandes agences de notation.

Il est parfaitement illusoire de croire que ce qui est arrivé à la Grèce ne peut survenir chez nous. La preuve en est que les agences de notation Fitch puis Moody’s viennent de menacer la France de lui retirer à plus ou moins long terme son excellente notation AAA (lui garantissant les taux d’intérêt les plus faibles en cas d’emprunt) si les déficits publics comme la dette ne sont pas clairement réduites à court terme.

Lire la suite »


Elections Régionulles.

16/03/10

Pas l’envie, pas le temps de commettre un billet sur cette parodie de spectacle démocratique à laquelle nous avons assisté ce weekend pour les élections régionales. Comme annoncé, j’ai boycotté la soirée des résultats, et n’ai même pas pris part au vote pour des raisons pratiques de mauvaise organisation.

Je ne ressens bizarrement aucune gêne devant cette abstention non préméditée, alors que jusqu’ici je mettais un point d’honneur à participer à chaque consultation électorale. Et j’envisage assez sereinement le fait de ne pas me rendre non plus aux urnes le weekend prochain. De toutes façons j’aurais voté blanc, alors dans ces conditions, pourquoi et pour quoi voter?

Remplir son devoir, répondront certains. Peut-être. Mais lorsque l’on souhaite voter blanc et marquer ainsi son rejet des idées et partis présentés au suffrage populaire, et que ce même vote blanc n’est considéré que comme une statistique à peine digne d’être évoquée, ce devoir ne devient-il pas totalement inutile et entièrement théorique?

Lire la suite »


Ce week-end, boycottez la soirée électorale!

13/03/10

Pour ce week-end, on vous proposera un programme centré sur la politique et plus précisément sur les élections régionales : vous pourrez ainsi suivre les inévitables commentaires précédant les résultats, qui ressembleront comme deux gouttes d’eau à des commentaires d’avant-match de foot, probablement modestes à gauche et prudents à droite. Vous aurez peut-être l’honneur et l’avantage de voir des reportages à haute teneur journalistique montrant le moment où Jacques Chirac, François Hollande ou Arlette Laguiller glissent avec un petit sourire crispé leur bulletin dans l’urne, telle une modeste participation à la grande célébration démocratique .

Une fois les premiers résultats connus, vous verrez des superbes cartes, graphiques, ou camemberts colorés avec effets spéciaux, et écouterez les doctes analyses pondues par les éternels experts des instituts de sondage à la Brice Teinturier. Vous aurez la chance d’assister au tournez manège des politiciens faisant le tour des plateaux de TF2, France 6 et M3 pour répéter à chaque fois la même chose, à savoir une analyse ou des commentaires bidons mais remplis de mots et d’expressions magiques du style ‘nous avons entendu le message des françaises et des français’.

Lire la suite »


Mince, je vote PS.

11/03/10

Amusant. De passage sur le site de La Croix, je tombe sur un article présentant un site permettant d’en savoir plus sur son positionnement sur l’échiquier politique. Polistest, c’est son nom, présente un quizz en 12 questions organisées en 3 axes (l’économique et le social, les questions morales et sociétales, l’identité et la responsabilité individuelle), qui permet ensuite au moteur de recherche de vous indiquer de quelle formation politique vous êtes le plus proche.

Lire la suite »


Petite polémique dérisoire (1)

18/02/10

« Petite polémique dérisoire ». Ce sont les mots employés par François Fillon pour tenter de calmer le jeu après les propos controversés de la ministre de l’Outre Mer Marie-Luce Penchard. Celle-ci s’est en effet brillamment illustrée lors d’un meeting pour les élections régionales en Guadeloupe où elle est en deuxième position sur la liste UMP, déclarant :

Il y a des enjeux considérables, financiers, nous en sommes à une enveloppe de près de 500 millions d’euros pour l’Outre Mer et cela me ferait mal de voir cette manne financière quitter la Guadeloupe au bénéfice de la Guyane, au bénéfice de la Réunion, au bénéfice de la Martinique et demain dire Enfants de la Guadeloupe, je ne suis pas capable d’apporter quelque chose à mon pays!
 
Même si je vis en métropole, mon coeur est ici et restera ici ! Et je n’ai envie de servir qu’une population, c’est la population guadeloupéenne!

Ces propos ont immédiatement fait scandale, naturellement à gauche où sa démission est réclamée à cor et à cri, mais également à droite où en dehors du gouvernement qui fait bloc pour la défendre, plusieurs voix se sont fait entendre pour condamner cette déclaration.

Lire la suite »