Le retour de la grosse commission.

09/02/10

Un problème? En France, pour le résoudre, on a un remède miracle : il suffit de mettre en place une commission!

La recette est simple et efficace : mélangez quelques ‘personnalités de tous horizons’, ajoutez un communiste pour garantir l’ouverture (pas de personnes d’extrême-droite hein, l’ouverture a ses limites), continuez avec une poignée d’intellectuels, un zeste de sociologues et un soupçon d’artistes et militants engagés, et terminez par quelques représentants ‘de la société civile’ et du monde du journalisme et associatif, et le tour est joué.

Ah oui j’allais oublier, mettez un ou deux députés aussi, il paraît que ce sont eux qui sont élus par les crétins qui financent la gabegie avec leurs impôts citoyens, alors il y a un quota pour eux, c’est une question de politesse.

Si vous parvenez en plus à dénicher une personnalité d’envergure pour présider la commission, genre ancien premier ministre sorti du placard à mites, ou bien sportif champion du monde reconverti en superstar humanitaire, ou encore écrivain économiste ancien conseiller de Mitterrand, là il n’y plus rien à dire, c’est la commission parfaite.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Béats de Staline.

23/12/09

Lu sur le site du Figaro:

Une majorité de Russes admire la manière dont Joseph Staline a dirigé l’Union soviétique, selon un sondage publié aujourd’hui, sur fond de controverse sur l’image du dictateur à la veille du 130e anniversaire de sa naissance.

D’après cette enquête réalisée par le Centre d’étude de l’opinion publique russe (VTsIOM), 54% des personnes interrogées ont dit apprécier hautement les qualités de leadership de Staline, tandis que 8% sont d’un avis contraire.

En outre, 37% ont indiqué avoir une attitude positive à l’égard de Staline, alors que 13% ont exprimé de l’aversion envers le Petit père des peuples, né le 21 décembre 1879.

Hallucinant.

Cela dit, il me semble également aberrant de voir qu’en France un parti porte encore, sans que cela ne semble choquer qui que ce soit, le nom d’une idéologie qui a fait plusieurs millions de morts.

Les silences présumés de Pie XII ne font guère le poids devant ceux des intellectuels communistes ayant visité l’URSS et qui en sont revenus en occultant complètement ce qu’ils y avaient vu. Eux n’ont sauvé personne du goulag, eux n’ont caché aucun dissident dans leur propre demeure semble-t-il.

Deux poids, deux mesures. Le coup classique.


Décorations de Noël.

21/12/09

Souriez, c’est Noël.

Regardez, vos magasins ont sorti leurs plus belles décorations pour fêter dignement l’événement.

Comme vous le voyez, tout est manifestement planifié pour vous inciter à plus de sérénité, de simplicité, de gratuité.

Vente flash dans 5 min, coupon de réduction sur papier 100% recyclé, promotion canon, carte de fidélité, débit différé.

Achetez malin, deux pour le prix d’un, vous en avez besoin, ne pensez plus à rien.

Soyez heureux, consommez, consumez.

Souriez, c’est Noël…


Joyeuses fêtes? Blood and guts!

17/12/09

Rien que ça, je l’avoue, ça m’agace. Cette incantation ridicule entendue à longueur de journées depuis quelques semaines commence à me taper sérieusement sur le système. Impossible d’y échapper : à moins de s’être lancé dans une carrière d’ermite reclu dans le désert de Gobi ou d’être pensionnaire bienheureux d’une station spatiale orbitale, difficile de croiser quelqu’un sans qu’au moment de se quitter, l’expression honnie ne soit fatalement et inévitablement ressortie :

Joyeuses fêtes!

Mais ça veut dire quoi « joyeuses fêtes » hein, franchement? Allez-y, dîtes carrément « joyeux Noël », vous verrez que cela ne vous écorchera pas la bouche… A moins bien évidemment que vous ne considériez qu’évoquer le nom d’une fête qui fut religieuse en des temps où les gens ne songeaient pas forcément qu’à se péter le bide en déballant leur nouveau i-truc ou le dernier machin-chose ne constitue une agression caractérisée envers la sacro-sainte laïcité, et une quasi insulte envers les non-chrétiens. A moins que vous ne considériez que la Halde fait partie des meilleures inventions de la modernité. A moins que le fait de nommer clairement un évènement qui commémore l’incarnation d’un Dieu qui s’est fait pauvre parmi les pauvres alors que tout n’est fait que pour vous faire penser à consommer encore un peu plus ne dérange et ne gêne. A moins que la vous ne voyiez la déculturation comme un facteur de progrès. Evidemment.

Lire le reste de cette entrée »