Les Infiltrés à l’extrême droite du Père.

J’ai regardé hier soir la dernière émission des Infiltrés sur France 2, enquête portant cette fois sur un groupuscule d’extrême-droite proche de certains milieux traditionalistes catholiques. Pas l’envie ni le temps de faire un billet fouillé sur le sujet, juste quelques réactions à chaud.

Sur la forme, je ne suis absolument pas choqué par la méthode de l’enquête via caméra cachée. Celle-ci doit être utilisée avec parcimonie certes, sans excès, mais il faut reconnaître qu’elle permet d’obtenir des résultats nettement différents et parfois plus pertinents sur les sujets qu’elle peut traiter. Encore faut-il qu’elle ne soit pas biaisée et utilisée à des fins orientées, mais c’est le lot de toutes les enquêtes, y compris à visage découvert, que de porter le risque de la subjectivité, volontaire ou non.

Sur le fond, je dois reconnaître que le reportage diffusé sur France 2 est assez terrifiant. Malgré ses limites, nombreuses, j’ai ressenti un profond malaise à entendre les commentaires, blagues ou discours d’une jeunesse se prétendant catholique mais n’en montrant clairement pas le visage ni les vertus évangéliques. Certains hurlent au complot, à la diffamation et à la déformation volontaire de propos eux-mêmes issus de manipulations présumées de la part du journaliste. Il n’empêche qu’entendre des gamins de 12 ans entonner des chansons moquant l’Holocauste, dessiner tranquillement une croix gammée, proclamer « I hate niggers » ou citer des passages tronqués de l’Evangile en en appelant à la haine du Juif, entre autres, est proprement hallucinant. On pourra rétorquer qu’à cet âge les enfants ne comprennent pas toute la portée des propos qu’ils peuvent tenir, qu’ils sont prompts à s’enflammer en répétant à tort et à travers et en les déformant des choses qu’ils ont pu entendre autour d’eux, il n’empêche. Entendre également un jeune homme affirmer que le jour venu (celui de la guerre contre les musulmans) ce sont les femmes qu’il faudra liquider en premier, un autre s’exclamer que s’il le pouvait il exterminerait tous les musulmans en France, ou bien un autre encore traiter d’enculés (sic) les curés de la ‘messe moderne’ dont il aimerait bien ‘éclater la tête’, entendre toute cette haine et cette violence se révèle assez difficile. A côté de cela, les inévitables discours sur le complot Juif mondial (ayant porté Sarkozy au pouvoir via les banques juives américaines, comme chacun sait), les propos scientifiques sur les différences entre les races (saviez-vous qu’en vivant plusieurs années en Chine on finissait par avoir les yeux bridés?), ou bien les origines franc-maconnes (voire satanistes, je n’ai pas bien compris) du concile Vatican 2 font figure d’aimables plaisanteries, c’est dire. Mais de quels évangiles se réclament donc ces gens, quelle est la foi et quels sont les principes évangéliques qu’ils ont recus? Ils se disent catholiques, mais j’ai peine à me trouver des points communs avec ces personnes qui pourtant adorent le même Dieu…

A côté de cela, les limites du reportage font pâle figure, même si elles sont nombreuses. Naturellement, encore une fois, le côté clair de l’Eglise ne se révèle qu’après Vatican 2, le seul concile connu des journalistes : avant tout n’est qu’obscurantisme, enfermement sur soi, dogmatisme et sclérose, avec lui apparaîssent les Lumières, l’ouverture sur le monde, la réforme et la modernité. Evidemment, l’amalgame traditionalistee = extrémiste est utilisé de façon systématique, l’attachement au latin étant de facto la marque d’une proximité louche avec le fondamentalisme catholique (fondamentalisme dont on cherche d’ailleurs encore en vain les traces sanglantes dans l’actualité). Il est d’ailleurs assez amusant de voir que des gens qui utilisent l’anglais au détriment de leur propre langue maternelle en se targuant d’une modernité qui leur apparaît évidente se font aussi violemment critiques vis à vis de ceux qui préfèrent utiliser une autre langue que le français dans leur façon de célébrer le culte. Et bizarrement, je n’entends jamais le même type de commentaires désobligeants sur les juifs ou les musulmans qui récitent textes ou prières dans leur langue ‘sacrée’. Mais passons. Je note également qu’à plusieurs moments, les propos des intervenants dans le reportage sont coupés par un commentaire du journaliste qui ne retient que des phrases tronquées. Et je constate que finalement le pire crime dont est accusé le groupuscule fasciste visé par l’enquête  se révèle être son opposition à la démocratie moderne : pas de pitié pour les ennemis de la Liberté! Au final, n’étant absolument pas gêné par l’emploi (mesuré) du latin à l’Eglise, et étant par ailleurs extrêmement sceptique sur les vertus de la démocratie telle qu’elle est pratiquée dans notre pays (et je ne dois pas être le seul puisque les dernières élections ont mobilisé moins de la moitié des inscrits), je me sens quelque peu coupable de tendances obsurantistes assez prononcées.

Il est clair que ce reportage est bien loin d’être objectif et qu’il véhicule bon nombre de clichés, d’approximations voire de mensonges, subjectivité et politiquement correct qui sont d’ailleurs généralement bien présents dans les émissions ou films traitant des catholiques, du catholicisme ou de l’Eglise : cela devient une habitude, et l’époque en est particulièrement fertile. Néanmoins, tout ce que présente cette émission n’est pas erroné ou tronqué. Et les catholiques se doivent se dénoncer un tel fanatisme qui d’ailleurs se révèle parfois (je l’ai ressenti comme tel) plus proche d’un paganisme à la mode fasciste que d’une réelle foi catholique. Parmi un certain nombre de ces jeunes, je ressens une confusion assez profonde et une perte des repères dans lesquels ils ont été élevé. La société actuelle et le monde dans lequel nous vivons peuvent faire peur, et ils m’effraient assez. La radicalisation et la violence dans les discours (voire dans les actes?) sont  une bien mauvaise réponse à une frayeur légitime. Quel dommage qu’elle soit le fait de disciples du Christ…

Publicités

5 Responses to Les Infiltrés à l’extrême droite du Père.

  1. pourquoisecompliquerlavie dit :

    Heureusement, ils sont peu nombreux.

    Bravo pour votre courage. Je n’ai pas voulu regarder ce reportage pour ne pas être coincée entre l’énervement devant une émission anti catho et l’énervement devant des catholiques revandicards au bout dun compte eux aussi anti catho !

    Je ne suis pas certaine que ce sujet mérite un article de fond : il ne mérite qu’une collection de procès : fermeture de l’établissement, correctionnelle pour incitation à la haine raciale contre les adultes formateurs et correctionnelle pour les journalistes pour défaut de respect de la vie privée.

    Tout là dedans n’est que boue.

    Que Dieu leur pardonne. A tous.

  2. Vlad dit :

    Bonjour, certains fanatiques prêts à en découdre se disent croyants mais ne le sont pas en réalité. Ils se prévalent catholiques, musulmans ou autres uniquement à des fins identitaires allant dans le sens de leus folies. Vous avez raison de dire que l’Eglise catholique devrait dénoncer les fanatiques. Il en est de même pour les la religion musulmane. en ces temps troubles où la peur, le silence et les amalgames profitent au terrorisme et aux idéologies douteuses il serait nécessaire de clarifier les choses en émettant des messages de paix et du refus de tout extrémisme. De mon point de vue, ce qui est également à déplorer est l’utilisation systématique des peurs par les politiques. J’en avais déjà parlé Laloose : des débats sont constamment occultés, des mots sont travestis, par peur de la résurgence d’un racisme meurtrier. De l’autre côté, des populations sont montrées du doigt par des partis racistes. Il y a en France un abcès à crever, les langues doivent se délier. Dénoncer le fanatisme, le racisme doit être une constante mais pour autant il ne faut pas en faire un fond de commerce : cela donne des prétendus prétextes aux fascistes de tous poils.

  3. Alain LEDAIN dit :

    (Un commentaire qui ne doit pas être publié…)
    Ne voyant pas de nouveaux articles sur votre blog, je vous transmets un petit bonjour amical. J’espère que vous allez bien.
    Alain

  4. Vlad dit :

    Tout comme Alain Ledain, je venais aux nouvelles…
    A bientôt

  5. Franck Missiet dit :

    Cela ne m’étonne même pas de la part d’un reportage signé France 2 …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :