Pédophilie dans l’Eglise : l’Appel à la Vérité.

22.478 : à l’heure où j’écris ce billet, c’est le nombre de personnes qui ont signé l’Appel à la Vérité. Je vous invite cordialement, si ce n’est déjà fait, à vous joindre à cet appel lancé aux médias pour un traitement journalistique digne de ce nom concernant les affaires de pédophilie qui touchent l’Eglise Catholique.

Pour ce faire, nul besoin d’être vous-même catholique : cet appel s’adresse à toutes celles et ceux pour qui les mots ‘objectivité’, ‘vérité’, ‘éthique’ et ‘honnêteté intellectuelle’ signifient encore quelque chose.

Certes, comparés aux souffrances et aux horreurs vécues par les victimes d’actes pédophiles, les mensonges, calomnies et autres approximations qui salissent aujourd’hui le pape et toute l’Eglise peuvent apparaître bien dérisoires. Néanmoins l’honnêteté exige qu’on rende sans cesse témoignage à la Vérité, même si celle-ci n’est pas médiatiquement correcte. Surtout quand les mensonges ne servent qu’à affaiblir ceux qui se sont engagés dans une douloureuse mais nécessaire démarche de transparence et de réforme afin que ces actes criminels et odieux ne trouvent plus jamais leur place dans la maison de Dieu.

Alors lisez, signez, et faites tourner…

L’appel :

Les affaires de pédophilie dans l’Église sont, pour tous les catholiques, une source de peine profonde et de douleur extrême. Des membres de la hiérarchie de l’Église ont eu, sur certains dossiers, de graves manquements et dysfonctionnements, et nous saluons la volonté du pape de faire toute la lumière sur ces affaires.

Avec les évêques, et en tant que membres de la même Église, les laïcs catholiques assument le poids des crimes de certains prêtres et des défaillances de leurs supérieurs ; ils se rangent résolument, ainsi que le Christ invite à le faire, du côté de ceux qui souffrent le plus de ces crimes, c’est-à-dire les victimes, tout en priant pour les coupables.

Quant à nous, nous souhaitons de tout cœur que toute la vérité soit faite et qu’avec le concours de tous les hommes et femmes de bonne volonté, il soit débattu sereinement et fraternellement, dans l’Église catholique, de tout ce qui a pu rendre possible ces offenses portées aussi au Christ.

Dans le même temps, nous regrettons l’emballement et la surenchère médiatiques qui accompagnent ces affaires. Au-delà du droit à l’information, légitime et démocratique, nous ne pouvons que constater avec tristesse, en tant que chrétiens mais surtout en tant que citoyens, que de nombreux médias dans notre pays (et en Occident en général) traitent ces affaires avec partialité, méconnaissance ou délectation. De raccourcis en généralisations, le portrait de l’Église qui est fait dans la presse actuellement ne correspond pas à ce que vivent les chrétiens catholiques.

Tout en redisant notre horreur devant le crime de prêtres pédophiles et notre solidarité envers les victimes, nous appelons les médias à une éthique de responsabilité qui passerait par un traitement plus déontologique de ces affaires. Les phénomènes d’emballement médiatiques ne sont pas réservés, et de loin, à l’Église ; mais nous sommes fatigués et meurtris de cet emballement-là. Nous pensons à tant de prêtres qui portent avec courage, et parfois dans la solitude, le message du Christ.

Nous sommes avec eux.

Nous saluons la lettre des évêques de France au pape Benoît XVI, et souhaitons voir l’Église catholique sortir avec sérénité et responsabilité de cette épreuve douloureuse.

vvv

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :