Petite polémique dérisoire (1)

« Petite polémique dérisoire ». Ce sont les mots employés par François Fillon pour tenter de calmer le jeu après les propos controversés de la ministre de l’Outre Mer Marie-Luce Penchard. Celle-ci s’est en effet brillamment illustrée lors d’un meeting pour les élections régionales en Guadeloupe où elle est en deuxième position sur la liste UMP, déclarant :

Il y a des enjeux considérables, financiers, nous en sommes à une enveloppe de près de 500 millions d’euros pour l’Outre Mer et cela me ferait mal de voir cette manne financière quitter la Guadeloupe au bénéfice de la Guyane, au bénéfice de la Réunion, au bénéfice de la Martinique et demain dire Enfants de la Guadeloupe, je ne suis pas capable d’apporter quelque chose à mon pays!
 
Même si je vis en métropole, mon coeur est ici et restera ici ! Et je n’ai envie de servir qu’une population, c’est la population guadeloupéenne!

Ces propos ont immédiatement fait scandale, naturellement à gauche où sa démission est réclamée à cor et à cri, mais également à droite où en dehors du gouvernement qui fait bloc pour la défendre, plusieurs voix se sont fait entendre pour condamner cette déclaration.

Cette histoire montre une fois de plus le peu de considération que portent un certain nombre de politiques pour la France avec un grand ‘f’ et pour l’intérêt général qu’ils sont sensés servir. Mais au delà de ce clientélisme assez classique dans nos classes dirigeantes, l’autre scandale réside dans cette ‘préférence communautaire’ clairement revendiquée non seulement vis-à-vis des autres populations d’Outre Mer mais également du pays tout entier, ce qui est particulièrement choquant à entendre dans la bouche d’un ministre de la République, de l’Outre Mer de surcroit.

Sans vouloir disserter plus longuement sur cette ‘affaire’ en particulier, il me semble qu’elle masque un problème autrement plus grave, celui de l’implication de membres du gouvernement dans cette élection.

D’une part on peut légitimement se demander pourquoi des ministres sont autorisés, voire fortement poussés, à se présenter devant les électeurs. Même s’ils sont l’émanation directe d’une majorité parlementaire, issus d’un ‘camp’ et donc de fait partisans, ils sont de par leurs fonctions au service de la République et de tous les français. Leur participation à un scrutin en tant que candidats est donc de mon point de vue une dangereuse confusion des genres, de la même façon qu’il est particulièrement déplorable de voir le président de la République animer des réunions de campagne ou participer à des meetings électoraux. Confusion qui ne peut conduire qu’à un affaiblissement de la fonction politique comme à un rejet de l’ensemble de la classe politique.

D’autre part il me sembe particulièrement étonnant de constater que les différents ministres et secrétaires d’Etat ont un planning tellement light qu’il leur laisse amplement le temps de participer activement à l’animation d’une campagne électorale… Le pays serait-il dans un état de félicité et de bonheur tel qu’on puisse assister sans rien dire à l’implication d’une vingtaine de membres du gouvernement, et pas des moindres, dans une campagne difficile et chronophage puis dans un mandat local? De plus, où est le respect de l’électeur quand celui-ci peut voir des ministres têtes de listes lui promettre monts et merveilles, lui jurant la main sur le coeur que ‘demain tout ira mieux tu verras’ grâce à eux, alors que l’écrasante majorité d’entre eux renonceront à présider pour pouvoir rester au gouvernement? Où est l’équité devant le scrutin quand une liste se présente devant les électeurs avec en son sein des poids lourds dont on espère bien qu’ils pourront mettre leur influence et leur fonction nationales au service des intérêts locaux?

Enfin, comme je l’ai déjà mentionné dans un précédent billet traitant des dangers du cumul des mandats, celui-ci induit un fort risque de conflits d’intérêts entre le local et le national. Dans le cas de Marie-Luce Penchard, comment pourra-t-elle concilier son ministère couvrant tout l’Outre Mer avec un mandat guadeloupéen en toute justice? Comment le citoyen martiniquais pourra-t-il avoir le sentiment d’être traité de façon équitable alors que son ministre de tutelle a pris des engagements devant d’autres électeurs et est responsable devant eux? Et cela vaut pour tous les autres ministres…

Justice et exemplarité. Voilà deux mots que nos politiques feraient bien de méditer et de s’approprier s’ils veulent reconquérir la confiance du peuple. Mais bon le peuple, on s’en fout hein?

Enfin bon, les résultats du scrutin seront une occasion de vérifier la solidité et la tenue dans le temps des propos du président et du premier ministre… Sarkozy avait du sortir Juppé du gouvernement suite aux législatives, affirmant qu’aucun ministre ne pouvait rester en poste après un échec électoral. On verra bien ce qu’il en sera cette fois-ci. Quant à Fillon, il avait déclaré en septembre 2009 qu’aucun ministre ne pourrait cumuler présidence de région et portefeuille ministériel. Wait and see…

Publicités

2 Responses to Petite polémique dérisoire (1)

  1. NM dit :

    C’est le résultat de l’idée débile de l’encrage locale des élus nationaux…
    Que ce soit les DOM-TOM n’est pas le sujet principal (c’est juste un peu plus sensible et visible car elle est à la tête d’une ministère ‘territorial’). La même question pourrait se poser pour un ministre des transports auvergnat qui ferai le pressing pour que Clermont ait le TGV au plus vite…

  2. Laloose dit :

    Exactement. C’est la raison pour laquelle je pense qu’on devrait totalement proscrire le cumul d’un mandat national avec un mandat local.
    Comme d’ailleurs proscrire le fait qu’un député puisse exercer une activité salariée dans le privé, genre cabinet d’avocat…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :