Prime à la casse : je n’ai pas compris.

Je m’étais promis de ne pas commettre de billet pendant ces vacances bien méritées, mais là je craque. Il me faut des réponses. Réponses que peut-être quelque lecteur de ce blog saura gracieusement me fournir. Un enfant nous est né, un fils nous est donné, j’ai bien le droit à rêver à un petit miracle non?

La prime à la casse donc. J’ai bien capté que l’Etat versait une prime de 1.000€  pour l’achat d’un véhicule neuf rejetant peu de CO2 assorti de la destruction d’un véhicule de plus de 10 ans. J’ai également noté que cette prime est la principale responsable des ventes record en France sur 2009 : plus de 2,2 millions de voitures vendues, dont près de 41% ont bénéficié de la prime à la casse (source le Figaro). En revanche, ce que j’ai vraiment du mal à comprendre, c’est l’intérêt d’une telle mesure, à court comme à long terme.

Sur le principe d’abord, je constate bêtement que rien que sur 2009, ce sont près d’un million de véhicules qui auront été détruits alors même que parmi ceux-ci un grand nombre étaient encore capables de rouler pendant un bon moment. Près d’un million de voitures qui auraient pu profiter à ceux qui n’ont ni les moyens ni l’envie d’acheter un truc neuf bourré d’électronique qui vous coûte les yeux de la tête pour la moindre révision, et pour lequel vous êtes obligés d’aller voir un spécialiste pour une simple vidange voire le changement d’une ampoule… A l’heure où nos gouvernants s’escriment à nous faire croire qu’ils prennent les thématiques écologiques à bras le corps, à l’heure où tout le monde pleure sur l’échec cuisant de Copenhague, à l’heure où l’on nous rappelle à longueur de journées qu’il faut changer nos comportements de vie et de consommation, à l’heure où l’on parle de durable et de renouvelable, l’Etat utilise largement nos impôts pour suventionner lourdement l’achat de neuf contre la destruction d’ancien qui fonctionnait encore. Cherchez l’erreur. Derrière les jolis mots et les grands discours, l’idéologie du jetable et du gaspillage a de beaux jours devant elle. Schizophrénie!

Ce non-sens écologique me semble également être une aberration économique. Ceux qui voulaient de toutes façons acheter une voiture neuve auront profité de l’effet d’aubaine. Ceux qui n’étaient pas pressés se sont laissés séduire, et ont anticipé leur achat pour toucher les sous. Très bien. Mais une fois que la voiture est changée, que fait-on? Comment fait-on pour continuer à exposer de si bons chiffres et continuer à croître encore et toujours plus? Renouvellement de la prime tous les ans, tous les six mois? pourquoi, pour quoi?

Enfin, l’objectif visé par cette prime était officiellement de relancer un secteur automobile français sinistré par la crise. A la limite, en dépit de tous les inconvénients précités, on pourrait s’en satisfaire si elle avait un impact positif sur l’emploi. Or il apparaît que l’écrasante majorité des véhicules concernés par cette prime sont les petites cylindrées fabriquées dans les pays de l’est. Nos impôts servent donc à relancer l’activité dans les pays à bas coûts dans lesquels les constructeurs français ont délocalisé leurs productions, participant ainsi à la destruction du secteur industriel français et à la hausse du chomage. Pendant ce temps, les mêmes constructeurs continuent d’annoncer des ‘réductions d’effectifs’ et continuent à avoir recours au chomage partiel en France. Et ceci alors même qu’ils ont du mal à suivre la demande et assurer les livraisons pour les modèles fabriqués à l’étranger : il faut attendre entre trois et quatre mois au minimum pour prendre possession de sa Twingo ou sa 207 neuve pour lesquelles nous subissons le matraquage des pubes ultraprésentes qui nous les vantent à tous les coins de rues et entre chaque émission télé. Monde de fou.

Si je compte bien : 2,2 millions de voitures x 41% x 1.000€ = près d’un milliard d’euros de primes versées au total, qui tombent au final dans les poches des constructeurs qui ont par ailleurs également bénéficié de prêts de l’Etat et dont les ventes sont aidées par d’autres systèmes de prime type bonus écologique.

Je suis donc particulièrement ravi de constater que mes impôts subventionnent les activités industrielles slovènes ou tchèques aux dépends des emplois en France, participent directement au gaspillage généralisé et au pillage absolument inutile des ressources de notre environnement, et contribuent à assécher le marché de l’occasion à petit prix pour ceux qui n’ont pas les moyens. Trop cool.

Help, I need somebody, help! J’aimerais qu’on m’explique.

Publicités

2 Responses to Prime à la casse : je n’ai pas compris.

  1. René de Sévérac dit :

    Cher Laloose,

    Votre (feinte) naïveté m’enchante.
    Sauver l’économie ne signifie pas sauver le métallo de Flins.
    Le milliard que nous (ou plutôt nos enfants)avons versé n’a pas pour fin la défense de l’emploi …
    A ce milliard, il faudrait encore ajouter quelques centaines de millions (amélioration des conditions du chômage technique) nécessités pour faire passer la pilule.

    Bref, si vous imaginez que l’économie est « motorisée » par l’utilité sociale, vous pouvez continuer de rêver.

    Le plus surréaliste se passait hier soir (31.12) à la TV où notre président exhibitionniste faisait semblant d’y croire.

    Si vous en avez le besoin, achetez vite votre 207, ce sera toujours un avoir sur votre quota de dette et souriez.

  2. Laloose dit :

    René,

    Oui je suis naif, mais sérieusement j’aimerais comprendre. Autant je peux admettre l’idée d’un bonus écologique, autant sur la prime à la casse je sèche complètement… Que peut-on attendre de positif pour nous d’une telle mesure?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :