Délectation culinaire.

On s’imagine facilement que les enfants, et en particulier les bébés, sont largement gâtés. Et pour cause, les plus jeunes disposent d’une quantité de jouets assez astronomique, chacune des visites amicales ou familiales apportant sa petite nouveauté en la matière, en plus d’amener un risque d’accident assez élevé pour le père de famille qui ne fait pas très attention où il met les pieds, et qui ne s’imagine pas qu’un petit dragon vert avec un grand sourire (Denver?) peut constituer un redoutable piège quand on pose le pied dessus malencontreusement. Bref, les jouets font le bonheur des petits, et certaines fois aussi des grands qui s’amusent avec comme des gamins à grands renforts de bruits de bouche assez bizarres dont on se demande bien  comment leur rejeton peut les assimiler à un bruit d’avion ou de grenouille.

Les petits sont donc gâtés disais-je. On les couvre de jouets, on les prend dans nos bras, on joue avec eux, on les nourrit et on les lave, ils passent une bonne partie de la journée à dormir, ils ne passent pas leurs journées au boulot à faire des trucs inintéressants, ils ne se font pas de soucis et n’ont pas l’angoisse de vieillir, bref la vie rêvée quoi. Pourtant, il est un domaine dans lequel ils sont très injustement traités, et pour lequel je suis bien content de ne pas être à leur place.

Et c’est une chose que j’ai découverte bien malgré moi, alors que j’ai l’insigne chance de consacrer trois jours à m’occuper de ma fille délaissée par une nourrice en vacances. On aura peut-être l’occasion de se pencher dans un autre billet sur les nourrices, leurs tarifs éhontés et leur faculté à vous faire perdre votre temps  quand vous déposez votre enfant le matin à vous raconter leur vie et leurs projets alors que vous devriez déjà être au boulot… En plus évidemment de poser des congés à des moments qui ne vous arrangent absolument pas…

Bref ce midi donc, je donne à manger à ma fille. Au menu du jour, légumes verts, riz et saumon. Héhé me direz-vous, voilà qui me paraît appétissant! Et de vous imaginer une bonne portion de riz, des petits fagots de haricots avec une petite sauce au beurre, et une belle tranche de saumon grillé avec un petit filet d’huile d’olive, je vous voir venir bande de petits malins! Mais détrompez-vous, pour les petits ce tableau fort intéressant est remplacé par celui d’un petit pot rempli d’une mixture à la teinte verte assez prononcée. Autant vous dire que les légumes verts sont bien là, mais quant au riz et au saumon, mystère je les cherche encore. Donc c’est vert, ou plutôt verdâtre. Et pour le goût, n’en parlons pas… Ca sent tout simplement la poubelle, mais pas une poubelle nickel du XVIème arrondissement qui est nettoyée tous les jours par une femme de ménage en forme de crédit d’impôts. Non, la bonne vieille poubelle qui daube la mort, avec des restes de crevettes pourries… Avec cette image, vous aurez un bon aperçu de ce que j’ai ressenti en ouvrant le petit pot pour bébé…

Vous me direz qu’on s’en fiche, et que la bonne bouffe n’a pas d’odeur. Sauf que dans le cas présent, le goût rejoint le reste… J’aurais pu espérer l’absence de goût, vu que la plupart de ces aliments sont très peu chargés en sel, en sucre ou en graisse (quel gachis…). Et cela aurait été largement préférable à cette sensation vertigineuse qui peut vous saisir quand vous goutez ce genre de truc infâme. On fait tout un mythe des petits pots pour bébés, moi-même j’en rêvais : eh bien c’est infect, tout simplement infect, les mots manquent pour le décrire. Le plus juste serait de comparer avec des choux de bruxelles pourris mélangés avec des bulots et  des croquettes pour chien. C’est pour dire la culpabilité qui m’a saisie quand j’ai fait manger la petite avec cette bouillie que n’importe quel animal aurait probablement dédaignée. Surtout qu’elle n’avait pas l’air de spécialement apprécier, lorgnant sur les énormes morceaux de saucisson que j’avalais goulument en même temps…

Ah vivement qu’elle grandisse… Vivement que je puisse lui faire découvrir mes passions, le goût du pâté de campagne et de la mousse de foie, le parfum des rillettes et du jambon de pays, du saucisson sec, de la copa et des rillons… Vivement qu’on puisse faire le tour de France en mangeant ses fromages, un bon Compté, un Chèvre subtil ou un délicat Morbier… Vivement que je puisse lui montrer qu’un bon petit déjeuner ce n’est pas un biberon de lait infantile qui pue, mais plutôt des bonnes grosses tartines de bon pain frais recouvertes d’une épaisse couche de beurre aux cristaux de sel de Guérande, et accompagnées d’une petite omelette persillée au bacon… Vivement qu’elle puisse découvrir les joies de l’apéritif et des cacahouètes salées, des olives et d’un bon petit verre de Muscadet de pays… Vivement qu’on puisse se régaler en famille d’un boeuf bourguignon, d’une blanquette de veau, ou d’un petit filet mignon… Vivement qu’elle découvre cette part si agréable de l’Identité Nationale!!!

Mais dommage pour elle, ce soir c’est ratatouille, riz et colin…

Publicités

9 Responses to Délectation culinaire.

  1. Jenny dit :

    le si bon beurre salé évoqué n’étant que peu présent dans certaines régions de France (mes frères ont dû se convertir après leur mariage), on peut penser que laloose est originaire de l’ouest de Paris : Bretagne, Normandie, Vendée…

  2. Laloose dit :

    Ouest de Paris ou ouest de la France?:)

    il y a un deuxième indice : le muscadet…

  3. Jenny dit :

    j’étais tentée de dire l’ouest de la France… mais avec le beurre salé, n’oublions pas les Normands alors j’avais élargi 😉 toutefois avec le muscadet, on se rapproche de la Loire, voire on la franchit…

  4. Oscar dit :

    quel régal !

  5. Héroïne dit :

    tu lui traces un avenir culinaire prometteur à ce petit ange 🙂 mais as tu pensé aux boutons qu’elle aura avec toute cette charcuterie, et au taux de cholestérol élevé si elle met autant de beurre salé sur ses tartines que son papa ;D

    ps: j’ai aimé la référence au petit dinosaure vert 🙂 oui parce que Denver est un dinosaure !!!

  6. s1ned dit :

    Surtout si elle met autant de beurre que son grand-père (paternel), on est mal parti =)

    @Jenny: Pas loin pas loin 🙂

  7. le chafouin dit :

    « des bonnes grosses tartines de bon pain frais recouvertes d’une épaisse couche de beurre aux cristaux de sel de Guérande, et accompagnées d’une petite omelette persillée au bacon »

    Ahem, moi aussi, j’aimerais bien découvrir ça 🙂

  8. Laloose dit :

    Gourmands, moi je vous parle de ma fille et d’Identité Nationale, et vous vous êtes là à baver devant le beurre et les rillettes 🙂

  9. Héroïne dit :

    @ S1ned: Voila d’où lui vient sa manie 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :