Argent, trop cher…

De retour au blog après quelques jours de légère indisposition grippale, je tombe sur l’actualité du chômage en France : selon Le Monde, le nombre de chômeurs a augmenté en octobre de 2% par rapport au mois dernier, et de 25% sur un an… Rien que sur octobre, ce « petit » 2% représente 52.000 personnes supplémentaires, pour un nombre total de plus de 4 millions de chômeurs, et encore ne s’agit-il que des chiffres officiels… On nous annonce dans le même temps que la croissance semble faire son retour, mais que le chômage mettra bien du temps à redescendre sensiblement, probablement pas avant fin 2010. Autant dire que pour une part considérable de la population française, la crise continue et continuera, avec son cortège de misère, pauvreté, et exclusion.

Il me souvient qu’au lendemain du déclenchement de la crise, j’entendais toutes les élites de la planètes en appeller à plus de responsabilité, d’éthique, de gouvernance, réclamer un changement des mentalités, remettre en cause l’argent pour l’argent… On a vu combien ces belles paroles s’en sont allées rapidement rejoindre le cimetière des belles promesses politiques, vous savez celles qui n’engagent que ceux qui y croient. A supposer que quelqu’un y croie encore… Une fois de plus, l’actualité de ces derniers jours vient cruellement rappeller aux bouseux du peuple que la crise ne frappe pas tout le monde de la même façon, et que certains continuent et veulent continuer à s’en mettre plein les poches, tranquillement.

On a beaucoup parlé de la qualification de l’équipe de France pour la coupe du monde à la suite de la main de Thierry Henry. On a disserté sur l’éthique et l’exemplarité, on a évoqué l’honneur et la dignité, on en a appelé à la responsabilité et au courage. Avec raison, ce sont des valeurs qui méritent effectivement un peu plus de publicité. Cela dit, quand on apprend quelques jours après que suite à cette qualification finalement assez peu glorieuse, le sélectionneur Raymond Domenech empoche près de 900.000€ et ses joueurs entre 200.000 et 450.000€, on croit rêver, ou on se dit que certains ne vivent réellement pas sur la même planète… Sur un terrain, ce ne sont pourtant que 11 gusses en short qui font mumuse avec un ballon, et un mec en costard qui les regarde jouer en hurlant contre l’arbitre. Les joueurs gagnent déjà des millions, l’entraineur est quant à lui rémunéré plus de 40.000€ par mois, et on vient en plus les gaver avec une méga prime alors qu’ils n’ont fait pour l’instant que se qualifier, et de façon fort médiocre, à une compétition internationale.

Tout cet argent venant des sponsors et de la fédération (donc des droits télés, donc de la publicité), c’est bien cette même publicité qui finance ces montants proprement indécents, à savoir en définitive vous et moi quand nous faisons nos courses et constatons que les prix ne font qu’augmenter… Alors que ces mêmes gugusses se sont eux exilés dans des pays fiscalement ensoleillés, histoire de bien nous faire comprendre qu’on ne vit pas de le même monde, même si on finance leurs millions, et d’éviter de payer les impôts qui contribuent à payer les services publics qui nous restent encore.

Et puisque l’indécence est de mise, continuons avec Frédéric Thiriez, président de la ligue de football professionnel : réagissant à la suppression programmée par le Sénat d’un dispositif permettant l’exonération de charges sociales sur une importante partie du salaire des sportifs professionels, celui-ci a en effet déclaré : « Nous sommes prêts à toute éventualité, y compris la grève« . Remarquez une grève de millionnaires ça aurait de la gueule. Sans compter que ça nous ferait au moins un week-end sans affrontements de supporters dégénérant en émeutes. En dehors de ça,  venir se plaindre que des mecs surpayés pour jouer au ballon devront peut-être se priver de l’option cendrier sur leur future Ferrari alors qu’on vient de dépasser en France la barre des 4 millions de chômeurs, franchement il y a des limites à l’acceptable…

Enfin, pour sortir du monde du football, on apprend aussi qu’au bout du compte il n’y aura pas de commission d’enquête parlementaire sur les 5 millions d’euros de sondages dépensés par l’Elysée ces deux dernières années. République irréprochable qu’il disait… 

Mais rassurez-vous, chômeurs en fin de droit, titulaires du RSA ou mères isolées : l’Etat vous offre royalement 200€ de prime pour Noël, vous pouvez continuer à rêver à un monde meilleur, juste, décent et irréprochable… 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :