Divorce is business, money is money…

DivorceOn connaissait le salon du mariage, excellente occasion de faire beaucoup d’argent pour des professionnels surfant sur un business de plus en plus rentable : robe de mariée, costumes, accessoires, faire-parts, fleurs, salles, traiteurs, décorations, vins, animations, photo & video, voiture, dragées, cadeaux, listes, voyages de noces… tous ceux qui préparent un mariage savent que la liste des choses à prévoir est longue, et très coûteuse. Et semble-t-il de plus en plus coûteuse. Il faut faire un beau mariage coco, sinon t’es naze tu as vu l’émission à la télé, il faut prendre un coach pour tout gérer, en plus ils proposent des prêts à des taux intéressants…

Mais le business n’a pas de limites, c’est cela la beauté de notre société civilisée : tout est possible. Il existe des salons du mariage? Eh bien lançons un salon du divorce, après tout il n’y a pas de raisons, à une époque où les murs, les tabous et les discriminations tombent les uns après les autres, il serait particulièrement dommage de se priver de faire un maximum de fric au nom de la modernité. Le truc cool, c’est qu’en plus après le divorce ils se remarient, et puis ils redivorcen, bingot! Oh et puis tant pis pour ces pauvres gens, franchement personne ne leur a demandé de se marier, ils n’avaient qu’à se pacser s’ils n’étaient pas sûrs, et après tout ils sont libres hein…

J’ai d’abord eu du mal à y croire en écoutant la nouvelle à la radio ce week end. Le journaliste en charge du sujet semblait enthousiasmé par l’aspect « révolutionnaire » (sic) de la trouvaille, énumérant tous les merveilleux services que l’on peut y trouver : préparer son divorce au mieux (avec l’aide d’un détective privé), optimiser l’aspect financier (avec avocat, notaire, huissier ou banquier), le réaliser en pratique du mieux possible (déménageur, agence immobilière, déco d’intérieur), ou encore se préparer un nouvel avenir radieux (diététicien, coach relationnel, agence matrimoniale ou bien chirurgie esthétique), bref ne manquerait plus qu’un petit guide du divorce parfait, comme ça après avoir pleinement réussi leur cérémonie de mariage, les gens pourraient également réussir parfaitement leur divorce.

A défaut de réussir leur vie.

Attention, pour ne pas choquer les gens, on n’appelle pas ça officiellement salon du divorce, mais « nouveau départ« , ça fait plus chic & smart, et surtout moins négatif. N’oublions pas qu’on peut aussi organiser une « fête du divorce« ! Comme cela tous les témoins du mariage raté peuvent devenir témoins du divorce heureux, chic! Et puis finalement le divorce est une chose positive, c’est l’occasion de rebondir, l’occasion d’une nouvelle vie après la sclérose du mariage, et accessoirement ça permet d’alimenter le marché de l’immobilier, d’engraisser des avocats, et toute la ribambelle des profiteurs de misère. C’est bon pour la croissance! Et puis les familles recomposées, c’est cool, c’est djeunes et tendance, regardez la dernière pube pour le Scenic ça fait rêver ceux qui vivent dans une famille de type moyenageux qui a survécu à la modernité, ceux qui n’ont pas eu cette merveilleuse chance de la recomposition.

Au final, le divorce restera toujours un échec grave. Et un drame pour les enfants, appellés de plus en plus à être les victimes d’une société qui place plus haut que tout, au nom de la liberté, le droit individuel à faire ce que l’on veut quelqu’en soient les conséquences immédiates et futures pour soi-même, les autres, et la société toute entière. Drames de la solitude et de la précarité, échec d’une société où l’engagement n’a plus aucune valeur, où tromper son conjoint est finalement moins choquant que snober le tri sélectif ou fumer dans un restaurant…

Qu’on arrête donc de nous bassiner avec la dédramatisation du divorce et la célébration de la famille recomposée, avec cette fuite en avant dans la jouissance, la consommation et l’autocélébration d’une pseudo-modernité, fuite qui n’est finalement qu’une pitoyable tentative de masquer un profond vide spirituel et affectif.

Monde de fous…

Publicités

2 Responses to Divorce is business, money is money…

  1. Castafiore dit :

    C’est d’un glauque …. !

  2. Laloose dit :

    glauque c’est le mot oui…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :