Vade retro crucifix.

crucifixVous avez probablement entendu parler du sujet qui fait actuellement la une de l’actualité en Italie, à savoir la décision mardi de la Cour européenne des droits de l’Homme d’interdire les crucifix dans les écoles, au motif que leur présence était contraire au droit des parents d’éduquer leurs enfants selon leurs convictions et au droit des enfants à la liberté de religion. Tollé en Italie, où la majorité des formations politiques (y compris de gauche) tout comme 77% des italiens sont favorables au maintien de ces crucifix en salles de classe.

En France, nous avions récemment connu une problématique du même type, mais circonscrite aux établissements privés catholiques où des professeurs du Public venus faire passer des examens avaient exigé le retrait des croix présentes dans les salles où se trouvaient les élèves. A lire sur ce sujet l’excellent billet de Koztoujours. Heureusement que le ridicule ne tue pas…

L’actualité italienne est clairement différente puisqu’on parle bien ici d’établissements publics. Pour être franc, je ne juge pas indispensable la présence de crucifix dans les salles de classe, a fortiori dans des écoles publiques. Cela dit, j’ai un petit peu de mal à comprendre la position de ceux qui s’opposent à cette présence, et notamment de la cour européenne qui rend un jugement en ce sens. Celle-ci estime que « la croix pouvait aisément être interprétée par des élèves de tous âges comme un signe religieux, signe qui peut être perturbant pour des élèves d’autres religions ou athées« . Personne ne niera que la croix est un symbole religieux, et seul un crétin ne pourrait pas faire de lien entre une croix et le christianisme. Ce que j’ai du mal à comprendre, c’est comment ce symbole pourrait perturber un tant soit peu qui que ce soit dans ses opinions ou dans son identité, ni comment ces crucifix peuvent représenter une quelconque discrimination… A ce compte là, il faudrait supprimer de la vue du public tout ce qui a trait de près ou de loin à une religion : église, minaret, calvaire, temple, synagogue etc etc.. qui ont leur place dans l’espace public. A ce compte là il faudrait également interdire à tous ceux portant un habit religieux de sortir de chez eux en l’état. Interdire les cloches de sonner. Interdire les croix dans les cimetières. Interdire les croix sur les drapeaux, tout comme les croissants islamiques, interdire les chapelets chrétiens ou musulmans aux rétroviseurs intérieurs des voitures, et j’en passe… Interdire, interdire, et interdire encore. A croire que nos sociétés chantres de la liberté ne savent plus faire qu’interdire.

Je ne pense pas qu’il faille s’accrocher à tout prix à des symboles. Mais je suis particulièrement atterré de voir que la laïcité, la tolérance et la liberté individuelle ne peuvent désormais plus s’exprimer que dans la négation de toute différentiation, de toute tradition historique, de toute culture. Encore une fois dans ce type d’affaire, « le bon sens finit par être victime du droit » comme le rappelle si bien le nouveau secrétaire du Parti démocrate Italien, Pierluigi Bersani. Comme beaucoup de symboles religieux, le crucifix fait clairement partie du patrimoine culturel et des traditions italiennes. Et clairement, il apparait que seuls des esprits tordus, des absolutistes d’une laïcité coincée, sectaire et rejetant toute liaison avec l’Histoire peuvent se sentir offensés, blessés ou en péril intellectuel à la vue d’un simple crucifix.

Je conclurai en citant l’introduction du billet de Koz sus-mentionné :

Attention, bande de truffes : compte tenu de votre fragilité d’esprit, et de la présomption de manque de discernement qui pèse à votre encontre, je dois vous avertir que la présence du symbole religieux ci-contre – massif, de surcroît, dans notre cas – est de nature à influencer votre perception du présent billet, ainsi que les commentaires qui s’en suivront. Il est ainsi à craindre que, frappés par la Révélation, soudainement marqués par la beauté du symbole, la douceur du bois et le Scandale de la Croix, vous vous trouviez brutalement amenés à taire vos critiques à l’encontre de l’Eglise, à croire en Dieu, le Père Tout Puissant, Créateur du Ciel et de la Terre, et en Jésus Christ son Fils Unique…

A méditer… Monde de dingues!

ÉDIT : Contrairement à ce que disent (ou sous-entendent) de nombreux articles de presse traitant du sujet (exemple avec Libé), la cour européenne n’a semble-t-il pas ordonné le retrait des crucifix des salles de classe italienne, mais a « seulement » condamné l’État Italien à payer des dommages et intérêts à la plaignante en considérant que sa plainte était recevable. Je me suis aperçu de cette nuance en lisant l’arrêt de la Cour, disponible pour ceux qui le veulent ici.

Cela relativise quelque peu les propos tenus dans le présent billet, même si sur le fond cela revient en réalité quasiment au même : il est fort probable que cette décision va générer une jurisprudence qui obligera l’État Italien a effectuer de lui-même ce retrait, au risque de payer des indemnités à tous les petits malins qui sauteront sur cette occasion de gagner de l’argent à peu de frais.

Publicités

3 Responses to Vade retro crucifix.

  1. Aude Nectar dit :

    Hors toute conviction religieuse, je trouve la représentation sanglante et cloutée de Jésus sur la croix assez glauque quand on y pense, ok ça représente qu’il aurait donné sa vie pour nous, mais c’est morbide. Si le but est de faire passer une représentation pleine d’amour, il y a mieux, plutôt que celle-ci culpabilisante et dure.
    Je préfère à la rigueur une Marie avec son bébé.

    Et puis un crucifix n’a pas grand chose à faire dans une salle de classe en passant.

  2. Aude Nectar dit :

    Et merci pour ton passage sur mon blog, qui me permet de découvrir le tien !

  3. Laloose dit :

    merci à toi 🙂

    > pour la représentation du christ en croix, oui effectivement c’est choquant. Je peux comprendre que des non croyants trouvent ça glauque, mais où est la culpabilisation, le morbide, la dureté à une époque où l’on parle de mettre des images de cancereux sur des paquets de cigarettes? C’est un peu hors sujet mais bon. Au dela du sang, la croix est justement un symbole puissant, en plus d’être un des fondements de la foi et la justification de la venue du Christ : celui de l’amour de Dieu comme tu le souligne, celui du sacrifice au nom de l’amour (« il n’y a pas de plus grand sacrifice que de donner sa vie pour ceux qu’on aime »), celui qui nous rappelle que chacun est responsable du mal à sa petite échelle, que Dieu est plus fort que la mort, que la gloire n’est pas forcément dans la grandeur et dans le luxe, et que le christ s’est fait vraiment vraiment petit pour nous sauver… difficile peut-être à comprendre, j’en conviens.
    Cela dit, aux premiers temps chrétiens, le symbole le plus utilisé etait le poisson, tu préféreras peut être 🙂

    Un crucifix dans une salle de classe, clairement je n’en fais pas une question de principe. Mais une fois qu’il y est, faut-il absolument l’enlever? Ce qui m’agace profondément c’est le gommage de toute différence visible, de toute opinion marquée, de tout symbole, de toute tradition, pour ne surtout pas choquer qui que ce soit, même si certains le sont par principe. Ca m’agace de voir que certains en font une affaire d’état alors que pour un non croyant ce n’est qu’un bout de bois… Ca m’agace de voir que pour une minorité qui en fait une affaire de principe plus que de raison, on gomme les traditions et la culture d’une écrasante majorité. la différence enrichit, focalisons-nous plutot sur la découverte mutuelle de ce que l’on peut s’apporter, plutot que de faire comme si tout le monde était pareil!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :