Le virus Sarkozy a encore frappé!

FillonAïe. De François Fillon, cela m’étonne. Cela détonne. Il m’avait habitué à une image de sérieux et de pondération. D’une certaine forme de dignité aussi,  malgré le nombre impressionnant de couleuvres qu’il s’oblige à avaler en tant que Premier Ministre d’un Sarkozy omniprésident. Dignité, masochisme, ou bien volonté de s’assurer coûte que coûte une retraite politique dorée. Allez savoir…

A défaut donc d’avoir de l’admiration pour son action politique en tant que chef (officiel) du gouvernement, j’avais une certaine estime pour l’homme. Surtout à l’heure de la politique spectacle, ce théatre de gignols qui pourrait être comique s’il n’était pas désespérant. A la suite du président, ministres & responsables politiques de toutes obédiences se sentent désormais obligés de réagir sur tout, et surtout sur n’importe quoi. Peu importe le ridicule, l’essentiel est d’être médiatiquement visible. Et généralement risible…

Ridicule, risible, ce sont pourtant les mots qui me sont immédiatement venus à l’esprit à la lecture de la réaction de François Fillon suite à l’annulation du « classico » OM-PSG (pour les ignares, c’est du foot!) pour cause de grippe  H1N1 diagnostiquée chez 3 joueurs parisiens. Le fond de l’affaire m’intéresse peu : ces confrontations ultra-médiatiques bi-annuelles sont probablement excellentes pour les sponsors, télévisions et autres amateurs de gros sous, mais sur le plan sportif ça ressemble généralement plus à Lorient-Valenciennes qu’à Madrid-Barcelone… Mais ce n’est pas le sujet. En réalité, la Ligue de Football Professionnel est fortement critiquée pour avoir annulé trop tardivement le match, alors que bon nombre de supporters parisiens étaient déjà sur place. Vous connaissez le sens de la poésie et de la délicatesse d’un supporter de foot, de surcroit parisien ou marseillais : vous ne serez donc pas étonnés d’apprendre que ces mêmes gugusses se sont allègrement tapés dessus, avec à la clef les habituels saccages et blessés dans les deux camps

Le Premier Ministre, bravement, a donc condamné « avec la plus extrême fermeté » les violences de la veille « qui sont inacceptables« . On sait la puissance et l’impact de telles déclarations : cela ne sert strictement à rien, mais ça fait toujours assez chic et républicain : moi aussi donc, je condamne fermement! Mais le brave François ne s’arrête pas là, et compte bien laisser son empreinte dans la grande oeuvre de pacification du football français, une des rares thématiques non encore phagocytées par Nicolas Sarkozy, lequel a priori ne s’était même pas encore exprimé sur le sujet : ah on me dit qu’il était en train de commander un sondage sur le sujet avant de savoir ce qu’il fallait dire aux français… Bref, François Fillon entre en action et demande que « désormais il y ait un préavis de 24 heures avant l’annulation d’un grand match« .

Personne ne saura en quoi consiste exactement un « grand match », mais on suppose que le cabinet du premier ministre va plancher sur le sujet dès demain pour établir la liste des confrontations susceptibles de rentrer dans cette catégorie. Cela revêt en effet une importance capitale à l’heure où les finances de l’Etat sont au beau fixe, le plein emploi sévit, la crise est loin derrière nous, et où globalement les français sont parfaitement heureux et sereins. Personne ne saura pourquoi passé ces 24 heures de délai on pourrait passer outre les recommandations formulées par le grouvernement que Mr Fillon dirige pour éviter tout risque sanitaire lié à l’épidémie de grippe H1N1, et maintenir un match alors que plusieurs joueurs sont touchés par le virus. Personne ne saura non plus pourquoi on impute ces débordements à l’annulation du match, alors que ceux-ci sont quasi-systématiques et sont mêmes planifiés à l’avance par les ultras des deux camps qui fixent à l’avance les lieux de bagarres, ni pourquoi par là même on semble excuser des comportements primitifs proprement hallucinants dans une société qui se prétend civilisée, et tout cela pour des mecs qui courent après un ballon!

Le mot de la fin revient à Rama Yade, secrétaire d’Etat aux sports, qui déclare que le report du match répondait à « une décision de santé publique, prise en conformité avec le cadre proposé par les instructions du comité interministériel de crise et que chacun doit respecter. L’heure est à la prévention et à la prudence, pas aux polémiques. J’appelle donc les dirigeants des clubs concernés à faire preuve de la plus grande mesure dans leurs propos« . Le même appel à la « mesure » pourrait s’appliquer aux propos de Mr Fillon. Quand on parle de tout, on finit par n’être plus crédible sur rien…

 

Publicités

4 Responses to Le virus Sarkozy a encore frappé!

  1. Castafiore dit :

    C’est ce qui s’apelle avoir le sens des priorités…

  2. le chafouin dit :

    Bien vu! De toutes manières ces violences surviennent à chaque fois donc… A la limite, le seul truc qu’on peut espérer, c’est que tous ces hooligans aient attrapé la grippe A en se battant 😉

  3. DOC dit :

    Je me demande si nos compatriotes sont frappés comme nous, non pas par la grippe ou les coups durs ,mais par ce constat de décadence ? Le bas empire romain, mais aussi la Convention, usaient des mêmes procédés de déplacement des responsabilités.

  4. Laloose dit :

    @castafiore : et oui… et le sens des responsabilités…

    @chafouin : je soupçonne une feinte du PSG pour masquer leur niveau de jeu ridicule en fait 🙂 Et pendant ce temps le FCNA se ballade en L2, enfin presque!

    @DOC : oui je pense que cette prise de conscience collective est de plus en plus présente, et notamment par le biais d’internet. C’est sur Internet qu’est réellement partie l' »affaire » Polanski, que s’est développée l' »affaire » Mitterrand tout comme Jean Sarkozy, pour ne parler que d’exemples récents. En bien ou en mal d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :