Frédéric Mitterrand en short…

Frédéric Mitterand en short pour soutenir les lycéens prépubères de Geoffroy-Saint Hilaire à Etampes, ça ça aurait de la gueule hein? Remarquez, les parisiens auront peut-être eu la chance d’assister à un tel spectacle, puisque notre bien-aimé ministre de la Culture était hier en tête du cortège de la Techno Parade à Paris, aux côtés du grand artiste David Guetta, bien connu pour son oeuvre riche et variée.

Frédéric Mitterand, en bon ministre de Sarkozy, est un adepte de la rupture, une rupture qu’il a pu apprécier à sa juste valeur en se faisant copieusement siffler à la fête de l’Huma récemment. En même temps il l’avait bien cherché, il lui fallait une certaine dose de courage ou d’inconscience pour se rendre dans ce qui est pourtant un des temples du politiquement correct. Rupture qu’il avait pu mettre en oeuvre avant même d’être en poste, puisqu’il avait annoncé son arrivée au ministère de la Culture avant le communiqué officiel, sympa pour sa « chère amie » (sic) Christine Albanel, la grande classe… Rupture qu’il soulignait dans sa maîtrise des dossiers, avouant ignorer en live ce que l’acronyme Hadopi signifiait (au moins il aura évité la tentative d’explication bidon web 2.0 à la Lefebvre…). La rupture il la pratique donc consciencieusement, et jusqu’à ce week-end où se déroulaient les journées du patrimoine : manifestement, le ministre de la Culture apprécie plus les sons électroniques et les chars que les vieilles pierres, faut dire que ça fait plus « cool » et plus « Jack Lang » que « Jacques Toubon ». Et le ministre de déclarer, manifestement tout guilleret de cette posture qui fait « bouger les lignes » : « Tout mon cabinet n’a qu’une seule peur, c’est que je monte sur un char et que je fasse toute la Techno Parade. Ça me ferait plaisir, mais mon emploi du temps m’en empêche« , précisant même « qu’il baigne dans la musique techno« . Grand bien lui fasse.

Bref, nous avons donc un ministre people dans le vent, et il ne sera pas seul puisque Valérie Pecresse est aussi du voyage techno. Enfin vous me direz ça ne fait de mal à personne, et puis la Culture c’est un peu dépassé.

Une des autres actualités fracassantes de la semaine, c’est bien évidemment le retour du « nouvel ordre moral » qui tente d’imposer sa dictature et sa chape de plomb à des malheureux lycéens d’Etampes. C’est Le Parisien qui a révélé l' »affaire », et les « méthodes expéditives » d’une direction de lycée qui a décidé de bannir les shorts, minijupes et autres jeans troués ou taille basse (entendez par là ceux qui descendent à mi-cuisse de façon à mettre en valeur l’intégralité du caleçon, voire plus si affinités) de l’enceinte du lycée. En quelques jours, l’info a fait le tour des rédactions, et chacun s’est empressé de dénoncer l’oppression qui s’abat sur la jeunesse de notre pays : No Pasaran! Les élèves en révolte ne se laissent pas faire, et sont rapidement soutenus par le syndicat étudiant FIDL, qui se dit « consternée par l’attitude puritaine de la proviseure« , et par les Jeunes Verts qui dénoncent une « décision injuste, arbitraire et liberticide« , qui « renvoie aux pires heures du conservatisme et aux tentatives d’uniformisation de la société« , rien moins que ça, on se croirait presque sous Vichy! Et les Jeunes Verts insistent, sans rire, « Le port de la jupe ou de toute tenue féminine est une affirmation de soi. L’interdire revient à annihiler la personnalité des élèves et à restreindre leur liberté d’expression. […] C’est la question de la démocratie lycéenne qui se pose« . La démocratie lycéenne, sans blague… Il m’avait échappé jusqu’ici qu’une minijupe ou un short pouvait être une affirmation de sa personnalité, mais manifestement certaines de ces personnalités se résument à peu de choses , tout comme j’avais zappé le fait que le droit d’étudier en jupe ou bermuda faisait désormais partie des droits de l’Homme. Il va falloir actualiser et communiquer la dernière liste officielle, parce que j’ai décidément du mal à suivre. Ce nouveau droit semble d’ailleurs être à géométrie variable, je n’entends jamais ces mêmes organisations crier au scandale quand des jeunes filles se voient contraintes de modifier leur façon de se vêtir dans des établissements dits difficiles sous la pression masculine. Etonnant.  

Mais les lycéens ne doutent de rien, renforcés par le soutien médiatique voire celui d’association de parents d’élèves (en l’occurence la FCPE), et rêvent d’engager une « révolution poétique » : après avoir lancé une « journée du short » pour protester contre la tyrannie vestimentaire qui leur est imposée, ils se préparent à lancer une journée « the right to kiss » (en anglais ça fait un peu plus stylé, c’est ça la nouvelle internationale), afin de lutter pour leur droit à l' »amour libre » (sic). En effet, non content d’exiger une tenue correcte dans son lycée (comme le prévoit d’ailleurs le règlement intérieur), ce proviseur réactionnaire bourgeois de droite (il ne peut être que cela, voire pire, catho!) est allé jusqu’à séparer un couple qui s’embrassait dans le lycée. Franchement, au XXIème siècle, il faudrait voir à être de son temps…

Au final, on aurait pu rire de cette révolution lycéenne gentillette, après tout il est de leur âge de s’enflammer pour pas grand chose, ça ne porte pas à conséquence et il faut avouer que leurs aînés ne montrent clairement pas l’exemple. Il ne faudra donc pas s’étonner qu’on sorte un jour au lycée une « journée topless », ou une « journée haschich ». Qui sème le vent… En revanche, il est clairement regrettable que certains médias se sentent encore une fois obligés de hurler avec les louveteaux, et d’aller mettre sur la place publique un simulacre de débat qui aurait du rester là où il a débuté, à savoir dans une cour de récré… Les journalistes auraient pu se focaliser sur le manque d’enseignants dénoncé à tort ou à raison par les profs et les parents d’élèves, mais ils sont manifestement plus interessés par la longueur d’une jupe… Quant à la réaction de la fidl ou des jeunes verts, elle est elle finalement assez peu étonnante : ces pseudos jeunes sont restés bloqués en 68 apparemment… Le pire est peut-être que ce type d’affaire confère à ces « jeunes » et à leurs envies une importance réellement démesurée. Médias, hommes politiques, syndicats, éducateurs n’ont tellement rien à proposer qu’ils en sont réduits à surfer sur le démagogique, posture qui généralement n’attire que le mépris.

Pour conclure en pompant affreusement Famille Chrétienne, certains combats en disent long sur la longueur des idées de ceux qui les portent.

Publicités

6 Responses to Frédéric Mitterrand en short…

  1. le chafouin dit :

    Ce qui est assez drôle c’est qu’en 68; les mêmes se battaient pour que les filles puissent porter des pantalons… C’est comique.

    Bon, je ne suis pas contre les jupes dans les écoles, après il faut voir s’il y a eu des abus. Quand je vois certaines jupes ou shorts ultra courts dans les rues, je frémis en espérant que quand j’aurai une fille, ell ene s’habille pas comme ça! Pitié!

  2. Laloose dit :

    En tous cas cela montre la difficulté qu’ont les éducateurs à compenser les lacunes parentales…

  3. do dit :

    « et d’aller mettre sur la place publique un simulacre de débat qui aurait du rester là où il a débuté, à savoir dans une cour de récré » : bien vu!

    un uniforme, j’vous dit, un bon uniforme, et on n’en parlerait plus! quand on voit que dans Gossip Girl, les lycéens sont tous en uniformes dans leurs écoles respectives
    …il est vrai que les jupettes y sont courtes. mais pas de shorts ni de pantalons en accordéon sur les chevilles façon « pervers pépère ».

    Alors pourquoi pas non plus une journée de la Burqa?
    On n’a qu’à imposer une tenue pour chaque jour: jour 1 : le short, jour 2 : la burqa, jour 3 : le string seul, etc: comme ça, ce sera pas du tout totalitaire, au moins!

  4. Laloose dit :

    @ do : excellent 🙂

    J’ajoute que ce type de soutien plus ou moins affiché d’une partie de la presse à ces manoeuvres estudiantines ne font que saper un peu plus l’autorité déjà mise en cause des chefs d’etablissements.

  5. doc dit :

    Bravo pour le brio de la démonstration ! Il reste surprenant, voire inquiétant, que ces commentaires brillants de mon blogueur préféré ne soient pas repris en boucle dans les médias de tout poil ? Le chafouin, pas de vagues, t’auras 50 frs !

  6. Tnelson dit :

    I usually don’t post on Blogs but ya forced me to, great info.. excellent! … I’ll add a backlink and bookmark your site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :