Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fît…

93267_Brice-Hortefeux

"Le Monde" m'a tuer...

Eh oui, je connais un ministre de l’Intérieur qui va avoir l’occasion et le temps de méditer sérieusement cet adage. Un mois après avoir suspendu un de ses préfets pour cause de propos racistes supposés, quelques jours après l’avoir mis à la retraite d’office, alors même qu’aucune conclusion de l’enquête n’a été rendue publique, voilà un retour de manivelle assez amusant, le voilà pris dans la même tourmente que celle que je dénonçais sur ce blog… Le voilà maintenant au cœur d’une polémique montée en épingle par des socialistes tout heureux de pouvoir détourner l’attention de leurs petites magouilles de scrutin interne…

« Il ne correspond pas du tout au prototype. […] Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes » aurait-t-il déclaré en parlant d’un jeune militant durant l’université de l’UMP le 5 septembre, militant « issu de l’immigration ». La « petite phrase » est manifestement issue d’un contexte que la vidéo, vue plusieurs centaines de milliers de fois depuis sa mise en ligne sur le site du Monde, ne permet pas de saisir clairement, ce qui n’empêche pas le soit-disant quotidien de référence de titrer vigoureusement sur le « dérapage » du ministre. Ce qui n’empêche pas non plus, car le ridicule ne tue pas, la direction du PS d’exiger sa démission, tout comme Jean-Luc Mélanchon,  les Verts, l’Union des étudiants juifs de France (on se demande ce qu’ils viennent faire là, pourquoi pas l’association des véliplanchistes du Morbihan tant qu’on y est…), ou encore l’inévitable SOS-Racisme, et j’en passe… Bref c’est la curée médiatique.

Le fond de l’affaire est donc loin d’être clair, et je ne vois pas a priori pourquoi on mettrait la parole de Brice Hortefeux en doute lorsqu’il se défend en affirmant que « pas un seul de ses mots ne faisait  référence à une origine ethnique supposée d’un jeune militant ». Même si c’est objectivement difficile à croire… Mais en admettant même que ces propos se rapportaient bien à l’origine « ethnique » du militant, j’ai un peu du mal à y voir un propos raciste à proprement parler : maladroit certes, surtout de la part de l’ancien ministre de l’Immigration, actuel ministre de l’Intérieur et « meilleur ami » de Sarkozy, un peu crétin probablement, mais de là à déclencher une telle cabale. Comme le souligne Philippe Cohen de Marianne, « les propos d’Hortefeux choqueront sans doute beaucoup de citoyens d’origine arabe. Mais la fatwa qu’elle a déclenchée tout autant. Voire davantage« .

La presse a immédiatement fait le rapprochement avec le traitement infligé au préfet Girot de Langlade, et le parallèle est réellement intéressant. Les deux ont notamment en commun un certain historique dans le propos de mauvais goût (Hortefeux ayant déclaré en début d’année que Fadela Amara n’avait pas l’air d’une « compatriote »). Sauf qu’ici le ministre est pris en flagrant délit, vidéo à l’appui, alors que pour le préfet les seules informations connues du public sont celles relayées par les plaignants, et donc susceptibles d’être mises en doute tant que l’enquête n’est pas bouclée. Ce qui n’a pas empêché le premier de saquer le second, qui s’est retrouvé bien seul façe aux attaques, désavoué par sa hiérarchie, et sans droit de réponse. Alors que le ministre est lui soutenu par toute la classe politique de droite, Premier Ministre en tête. Deux poids, deux mesures…

Il n’en reste pas moins que l’affaire ressemble fort à un lynchage en bonne et due forme, avec des éléments de réflexion assez peu clairs voire contradictoires (cf les transcriptions qui ont été faite de la scène dans sa totalité). Il apparaît clair qu’un ministre de la République se doit se surveiller ses propos publics, parce que c’est un personnage public bien sûr mais aussi parce que l’époque des caméras sur le moindre appareil photo permet moins de « spontanéité » qu’avant. Mais on peut trouver regrettable de devoir en permanence brider ses paroles de crainte que sorties de leur contexte elles puissent devenir une arme, tout comme on pourra craindre que l’antiracisme (ou antidiscrimination systématique) politiquement correct finissent par généraliser une langue de bois navrante et une atrophie de l’expression et d’une certaine forme d’humour :  Comme le rappelle le Chafouin, « Arrêtons de criminaliser le verbe. Demain, ce sera la pensée« .

C’est exactement ça. Et franchement, qu’est ce qu’on en a à faire de cette histoire…

Laloose.

 

Publicités

4 Responses to Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fît…

  1. AncillaDomini dit :

    Si je peux me permettre, Laloose (ou plutôt Le Chafouin)… pour la pensée, c’est déjà fait.
    Il est déjà interdit de penser de travers. On est déjà obligé de s’auto-censurer quotidiennement, y compris là où on devrait être « entre soi ».
    Big brother is watching you… une nouvelle ère de délation organisée commence…

  2. Laloose dit :

    Raison de plus pour ne pas tomber dans ce piège de criminalisation de la parole.
    Cela dit je n’ai pas l’impression que ce phénomène aille au delà de la sphère mediatico-politique.

  3. AncillaDomini dit :

    Ohoh… Ca dépend qui vous fréquentez, Laloose…
    En ce qui me concerne, hors de la FSSPX (à laquelle je n’appartient pas, mais que je fréquente volontiers), je suis rapidement obligée de m’auto-censurer. Les propos que je tiens ici, par exemple, ou ailleurs sur la cathosphère et la réacosphère, je ne pourrais pas les tenir tout haut.
    Ils n’ont pourtant rien de répréhensible. Ce sont des idées, rien de plus. Mais elles sont inexprimables hors d’un certain milieu.

  4. le chafouin dit :

    @Ancilla

    C’ets juste que vos idées sont ultra-minoritaires, et qu’il est difficile de les assumer sans passer pour un extraterrestre, mais vous pouvez les avoir, et les exprimer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :