Taxe, vous avez dit taxe?

pollution_en_chineSujet difficile que la taxe carbone. D’abord parce qu’on nous explique que c’est une taxe sans en être une… Ensuite parce qu’on nous parle de taxer la tonne de CO2, et qu’il est difficile de se représenter ce que cela signifie concrètement… 

 

Ce que je comprends tout d’abord de ce sujet, c’est qu’on vient empiler une nouvelle taxe sur la masse de celles existantes, avec des exonérations et un système compliqué de redistribution, typique de l’usine à gaz fiscale à la française. Alors même que les spécialistes et hommes politiques des deux bords s’accordent sur la nécessaire simplification de la fiscalité française, trop compliquée donc à la fois peu lisible et susceptible d’être contournée par ceux qui ont les moyens d’être bien conseillés.

On nous parlait début août de réformer les fameuses niches fiscales (469 au total, pour un coût estimé à 70 milliards d’euros), et paf début septembre on nous apprend que le sujet est reporté. Le président avait annoncé la suppression de la taxe professionnelle? Non, en fait il s’agit uniquement de la réformer. Et maintenant la suppression de l’ISF refait surface, mais en échange d’une tranche supplémentaire d’impôt sur le revenu et d’une suppression d’une partie du bouclier fiscal, ballon d’essai lancé par Pierre Méhaignerie en forme de piège tendu au PS selon Autheuil.

En conséquence, difficile de se faire une idée juste de la mesure annoncée ce jour par Nicolas Sarkozy. Sur la forme, on pourra certes s’étonner naivement que des chiffres qui apparaissent comme définitifs soient annoncés alors que le parlement n’a pas encore été consulté. Ce mode de communication étant récurrent sous sarkozy, il n’étonne même plus. Sur le fond, le montant même de la taxe (situé entre 5 et 10 centimes du litre d’essence) rend difficilement crédible l’objectif affiché de modification des comportements. En effet, avec un niveau aussi « faible », elle sera peu perceptible par le consommateur, ce qui rendra son effet dissuasif d’autant moins puissant. Surtout vues les fluctuations extrêmement rapides des prix à la pompe… Gageons donc que d’ici peu de temps cette taxe sera totalement intégrée par les consommateurs et que son objectif de réduction des émissions de CO2 sera complètement oublié…

A gauche, on critique que le fait que les entreprises ne seront finalement pas si perdantes avec l’instauration de cette taxe, puisqu’elle bénéficieront de la réforme sur la taxe professionnelle. Certes. La taxe professionnelle apparaît, sous sa forme actuelle, comme un impôt particulièrement idiot, et le compenser en partie par une taxe verte ne me choque pas outre mesure, sauf pour les PME qui sont peu soumises à la part investissement de la taxe professionnelle. Plus intéressante est la critique relative à la non-inclusion de l’énergie électrique dans l’assiette de la taxe, comme l’exprime l’UMP Fabienne Keller : « L’énergie électrique à la marge est toujours fossile, donc émettrice de CO2. Il ne faut pas non plus modifier l’équilibre des prix entre les différentes énergies, et surtout ne pas favoriser le chauffage électrique, dont le bilan écologique global est mauvais, alors qu’il équipe déjà 60% des logements neufs ».

Enfin je me pose la question : je suis moi-même locataire d’un logement ancien très mal isolé, qui me coute déjà une fortune en fioul. Je vais donc payer mon fioul encore plus cher, et cela sans aucun intérêt puisque cet argent me sera a priori redonné en réduction d’impôt, mais que dans le même temps je ne peux rien faire pour « modifier mon comportement » puisque je ne suis pas propriétaire et que je ne vais pas investir dans un logement qui ne m’appartient pas. Et il en va de même pour ma voiture… Quelle autre solution que le moteur actuel? L’électrique? Mais l’electricité pollue aussi… les biocarburants? Mais on nous dit qu’ils contribuent à la surexploitation des ressources… Transports en commun? Habitant à la campagne, impossible. Bref on va me prélever d’un coté ce qu’on me rendra de l’autre. Pour quoi faire???

De toutes facons je n’aime pas les taxes. Ni les impôts d’ailleurs. Mais je veux bien en payer quand ils présentent un intérêt pour la société. Or là j’ai beau chercher, je n’en vois pas. Tant qu’à faire j’aurais préféré un système plus incitatif que répressif. Sans rentrer dans un débat sur la décroissance, ne serait-il pas plus responsable et respectueux vis à vis de notre environnement que d’essayer de consommer moins, plutôt que de s’échiner à trouver les moyens de consommer toujours plus sans trop d’impact écologique?

Bref. Alors cette taxe, « injuste »?  Forcément, car la compensation ne pourra jamais se faire aussi finement que la taxation. « Inefficace »? Certainement, en tous cas en l’état. « Inutile »? Ecologiquement il semble bien que oui, mais politiquement c’est probablement une arme qui s’avèrera d’une redoutable utilité en vue des prochaines échéances électorales. Pour ça on peut faire confiance à notre président. Préparer une élection, ça il sait faire.

Laloose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :