La différence entre le bon et le mauvais catho.

TAGFigurez-vous qu’une salle de pause au boulot peut se révéler être une  véritable mine d’or pour un blogueur en panne d’inspiration et de temps disponible… A la recherche d’un sujet facile, mais également d’un café, je portais mes pas vers la machine les délivrant, et là paf vlatipa que je tombe sur une belle discussion de café du commerce, de celles dont je raffole parce qu’elles reflètent un point de vue assez répandu parmi nos honorables concitoyens et sont généralement assez cocasses. Et j’aime la cocasserie.

En plus, j’apprécie tout particulièrement les raisonnements débutant par un bon « c’est bien connu que », « tout le monde sait bien que » ou encore mieux « c’est évident, je l’ai vu dans l’émission de Delarue » (sic). Bref, je n’ai pas eu la chance de pouvoir assister à la conversation dans son intégralité, mais j’ai pu saisir quelques bribes suffisamment consistantes pour lancer un petit billet.

Mais de quoi parlaient donc ces sympathiques commentateurs de l’actualité? Je vous le donne en mille, des cathos! Très intéressante discussion d’ailleurs, qui m’a permis d’ébaucher une petite description des différences existant entre le « bon » et le « mauvais » catho. Le « bon » catho, c’est celui qu’on aime bien. Il ne dérange pas, il peut même être apprécié à condition de ne pas faire trop de bruit. Et on le laisse parler de temps en temps. Le « mauvais » n’est quant à lui qu’une dangereuse survivance du passé, une énigme dans ce monde de liberté et de tolérance, une anomalie appelée à disparaître.

A tout seigneur tout honneur, d’abord le bon & gentil catholique :

  • Il se fait discret. D’ailleurs personne ne sait qu’il est catho, et on lui sait gré de ne pas faire étalage de ses convictions.
  • Des convictions pourtant il en a à revendre… Il est pour les droits de l’Homme par exemple. Pour la démocratie. Pour la paix dans le monde. Mais contre la guerre, l’exclusion, la torture, le Sida. Contre l’extrémisme et le racisme aussi. Et il prône le respect et la tolérance. Même si ça peut déranger certains.
  • Il s’implique d’ailleurs dans la vie associative au service de son prochain, c’est indéniable. C’est d’ailleurs sa seule utilité publique en tant que catholique. Sinon, à quoi servirait-il? Les bonnes sœurs par exemple, c’est bien, mais à condition de s’occuper des pauvres et ne pas rester dans leur « monastère » (sic), sans quoi on ne voit vraiment pas pourquoi on leur verserait un « salaire » (resic).
  • De préférence, il sera apprécié qu’il serve dans une association non confessionnelle de façon à éviter toute « stigmatisation ». Et s’il brave cette recommandation et s’adresse à une association portant clairement l’appellation de catholique par exemple, on lui expliquera doctement refuser toute « étiquette » et tout « magistère ».
  • S’il est démasqué en tant que catholique, il sera de bon ton d’affirmer être « en recherche », assez attiré par la pensée bouddhiste,  proche du Dalaï-Lama, dubitatif sur la vie éternelle et/ou la divinité de Jésus, et de toutes façons « attaché à la laïcité ».
  • Le bon catholique ne pratique pas, ou alors de façon anecdotique pour Noël et les mariages. Pratiquer tous les dimanches relevant d’un positionnement un peu « borné », donc suspect.
  • En tous les cas lui est bien intégré dans son époque, il est « de son temps ». En général c’est d’ailleurs lui qui est invité par les médias  pour disserter sur l’Eglise, le Vatican, le Pape, de textes qu’il n’a pas lus sauf en résumé dans Libé… Invité souvent pour parler des mêmes sujets, sur lequel son avis est également celui du journaliste, c’est bien pratique et c’est d’ailleurs pour ça qu’on l’invite.
  • Ainsi donc le bon catholique est, tout comme les non-catholiques, favorable au mariage des prêtres de façon à lutter contre la crise des vocations, même si cela n’a pas du tout fonctionné chez les anglicans et les protestants, mais bon on n’est pas à une approximation près. Mariage également pour lutter contre la pédophilie, car « tout le monde sait bien que » le lien entre célibat et pédophilie a été prouvé, même si personne ne connait la revue scientifique qui aurait publié l’enquête. Pas grave.
  • De même il se positionne clairement pour l’ordination des femmes. Il connaît d’ailleurs très probablement beaucoup de femmes souhaitant se faire ordonner prêtre(sse), ce qui le pousse à penser que cela pourrait régler le problème des vocations.
  • De façon générale, il désapprouve bruyamment les positions du Vatican aux positions « obscurantistes », « moyenâgeuses » voire « fanatiques ».
  • Sans oublier sa condamnation des excommunications, sauf pour les intégristes ou autres fascistes pour qui c’est parfaitement justifié.

Le mauvais & méchant catholique, lui:

  • Il est manifestement intégriste et sectaire puisqu’il effectue des pèlerinages, se rend à l’église régulièrement, fait partie de communautés ou d’associations catholiques…
  • Il croit en Dieu… non mais franchement…
  • Il pense naïvement avoir le droit d’organiser des manifestations cathos sur l’espace public. Heureusement, de dignes défenseurs de la laïcité veillent, masqués!
  • On peut le soupçonner de vivre comme « avant le concile » (à croire qu’il n’y en a eu qu’un seul, et que le point zéro de l’histoire commence avec lui) et cramponné à la Tradition : en effet, il lui arrive de scander quelques phrases en latin (symbole passéiste), il se réfère parfois au catéchisme (éminemment rétrograde), respecte l’autorité de celui qu’il appelle encore le « Saint Père » (allemand donc nazi) et peut même dans certains cas croire aux miracles (bien connus comme arnaques pour naïfs)! A peine croyable de nos jours où la Science nous éclaire de ses lumières.
  • Il ne considère pas que l’Eglise est une grande ONG dédiée  aux œuvres humanitaires sur fond d’un message dilué d’amour un peu benêt. Manifestement, il n’a pas compris.
  • Il fait mine d’être jeune, joyeux et cool, comme on a pu nous le faire croire à l’occasion de certains rassemblements lors de la venue du pape, mais en réalité il est bourgeois, vieux, triste et moche. Et en plus il vote Front national.
  • Il ne souhaite pas « améliorer son potentiel spirituel » mais « augmenter sa foi ». Grave. Et dangereux.
  • Il est ringard : la preuve, il souhaite effectuer le baptême de ses enfants dans une église, et pas sur une plage, au fond du jardin ou dans son garage. Du coup il exclue de facto les gens qui ne souhaitent pas mettre les pieds dans une église. Dans un monde où les barrières ne cessent de tomber, c’est malvenu.
  • Certains en arrivent même (c’est la lie du pire des méchants cathos) à vouloir discuter calmement de l’IVG ou la capote par exemple, qui font pourtant partie de nos « acquis » et « droits », inaliénables et donc indiscutables. La liberté de penser pour ces gens-là, à la limite. D’en parler, faut pas rêver…
  • Ah oui j’oubliais : le méchant catho en arrive même, fourbe qu’il est, à soutenir la présence de crucifix dans des écoles catholiques. Un comble.
  • Et enfin on peut même en trouver qui se réunissent pour faire un blog de méchants cathos, bouh le truc communautaire!!! Et en plus, ils prennent un nom carrément rétrograde

Laloose.

Publicités

45 Responses to La différence entre le bon et le mauvais catho.

  1. AncillaDomini dit :

    C’est pas possible… A vous lire, on jurerait que vous habitez en France !
    Ah, vous y êtes… Bon, ben c’est cool de se sentir moins seul, là, d’un seul coup… ^^

  2. Laloose dit :

    Hélas oui, mais vive la France quand même!
    Oups j’aggrave mon cas 🙂

  3. AnClé dit :

    C’est excellent !
    Et ça tombe pile poil, avec des discussions que j’ai eu depuis 1 semaine sur l’importance d’être vraiment catholique et pas seulement « chrétien » !!!
    Ah !!!
    Si seulement ces « chrétiens » osaient sortir de leurs tombeaux !!!!

  4. […] les mauvais catholiques ? C’est c que semble penser certaines personnes, comme le montre ce post de Bloguequipeut ! Et le fait de ce moquer de ces commentaires ne tend-il pas à renverser, pour […]

  5. Vianney dit :

    C’est officiel, je tiens plus du mauvais cathos que du gentil…
    Ne le dites pas à vos collègues mais j’en suis particulièrement fier ! 😀

    • Gentiloup dit :

      Comme vous, Vianney, je fais partie de la cohorte des mauvais cathos… Finalement il n’y a pas que des gentils cathos? Mince alors!

  6. Frantz T dit :

    Bravo et merci cela reflète vraiment ce que je peux aussi entendre auprès des machines à café ou lors des déjeuners…
    C’est pas si difficile d’être méchant ! 🙂

  7. Oscar dit :

    Mais mais mais…je ne comprends pas !! Alors je serais un mauvais catho ?!
    Merci laloose de m’ouvrir les yeux ! Je ressens mieux maintenant mon vide spiritique !

  8. Oscar dit :

    PS : tiens, Lacheteau a commenté aussi…

  9. Castafiore dit :

    J’ai bien ri …
    Merci, ça me fera gagner qq minutes de vie ! 🙂
    ton billet est excellent et drôle!

    C’est tout à fait ça, le mauvais catho, c’est, en fin de compte, celui qui se fait remarquer.
    Mieux vaudrait se fondre dans la masse…

    Vive la différence.

  10. Laloose dit :

    @tous : merci 🙂

    @Oscar : Lacheteau?

  11. DOC dit :

    Et bien je ne me reconnais pas du tout dans le bon catho, ne le dites pas à ma mère …………….Il m’arrive même ,parfois, quand la lune est pleine,de hurler avec les mauvais cathos contre le racisme anti-gros,et- pire!- anti-trisomique !Docteur,est-ce grave ?

  12. josépha dit :

    Billet aussi spirituel qu’intelligent. On se sent moins seul…

  13. josépha dit :

    Ah oui, ça me fait penser à une phrase de MArk Twain que je vous livre ici: « Quand vous vous apercevez que vous êtes du côté de la majorité, c’est qu’il est temps de changer. » In god we trust!

  14. Castafiore dit :

    Enorme Josépha: Fuyons donc la majorité!

  15. Tmp60 dit :

    Vive les mauvais catho :p

  16. looloo dit :

    Marrant mais t’as l’air de « prêcher à des convertis » !
    Crois le ou pas être « gentil catho c’est pas si facile que ça parce qu’on est « le cul entre deux chaises ». Entre les jeunes d’aujourd’hui (grosse généralisation, mais bon on reste dans le ton de ton post) qui en ont rien à faire des questions éthiques et de la religion et des amis cathos qui croient dur comme fer à leur foi, qui sont nés dans une famille catho avec des principes, des habitudes cathos et qui ont une voie tracée des scoots au mariage consacré en passant par le cathéchisme. Parce qu’on se rend compte que même si la religion prône l’indulgence il faut penser comme vous sinon on est exclue, ou alors on rentre dans des discussions à un contre tous. Personnellement j’assume d’être une gentille catho parmi les croyants et une croyante parmi les laïcs !
    C’est quand même dommage de diviser les catholiques en deux déjà qu’il en reste plus beaucoup (c’est de l’humour biensûr!) En plus l’ordination des femmes pourquoi pas ??? le mariage des prêtres ??? C’est pas facile d’en parler aux cathos parce que c’est des conversations qui n’intéressent qu’eux ! (et ils sont tous contre !! lol) Et oui je crois profondément que la religion catholique véhicule des valeurs humanistes sinon je n’irai jamais à l’église, mais ça il ne faut pas le dire parce que ça choque !! On va à l’église pour communier et rencontrer l’esprit Saint ! Et oui il est difficile de croire à une histoire qui s’est passé il y a 2000 ans ! Pas vous ?
    Sur ceux, bonne nuit et essayer d’être plus indulgents avec les autres gentils !

    • Dan dit :

      En réponse à l’ordination des femmes :
      Pour représenter l’amour, vous dessineriez un cœur ou une fourchette ?
      Ainsi, pour représenter le Christ, qui était un homme, seul les prêtres peuvent représenter le Christ (pardon si l’exemple de la fourchette peut choquer, c’est pour faire ressortir le contraste).

      En réponse au fait qu’il est difficile de croire à une histoire qui s’est passée il y a ~2000 ans :
      Acceptez vous les théories sur l’existence des dinosaures ? Je pense que oui et vous me répondrez qu’il y a des squelettes pour l’attester. De la même façon, les miracles d’aujourd’hui (Fatima par exemple) et les reliques (Linceul de Turin par exemple) l’attestent ! Et puis franchement, 2000 ans sur l’âge de l’univers, c’est quoi ? (Ah oui, c’est vrai que les Hommes ont la mémoire courte ^^)

      • Laloose dit :

        Dan, j’ai un peu de mal à voir où vous voulez en venir, et j’avoue ne rien avoir compris à la métaphore de la fourchette et du coeur…

  17. Looloo, je ne crois pas que l’objet de cet article était de se moquer ou de critiquer les « gentils cathos ». Il me semble que Laloose n’est pas l’auteur de cette catégorisation, il relève les propos qu’il entend continuellement et en viens à établir les images du « bon » et du « mauvais » cathos selon les « autres ».

    Il ne s’agit pas de vous moquer de votre rapport au catholicisme, mais de faire part de son ras-le-bol d’entendre systématiquement que pour être un bon catho aux yeux des français (sinon du monde) il faut fermer sa gueule de catho, affirmer que l’on ne croit pas en la Résurrection, et se moquer du pape (je résume).

    Il ne s’agit pas de se moquer des « bons » cathos tels que définis ici, et dans lequel vous semblez vous retrouvez, mais de dire que l’on en a marre d’être considéré comme de « mauvais » cathos. C’est tout à fait autre chose 😉

    Bien à vous.

  18. Laloose dit :

    @Jean-Baptiste : excellent résumé de ce que je voulais dire sans trouver les mots pour le faire.
    Mille mercis.
    Bon de voir qu’il y en a qui suivent 🙂
    Et toutes mes excuses à ceux que j’aurais pu blesser sans le vouloir.

  19. HB dit :

    J’avoue… je suis un méchant catho !!! Mais blague à part, je ne crois pas qu’il y ait de gentils/méchants catholiques; on est juste catholique ou on ne l’est pas. Ensuite, les sensibilités peuvent être différentes depuis les progressistes jusqu’aux traditionalistes en passant par les charismatiques. Mais je suis au regret de vous dire que de mon point de vue, ceux qui se présentent comme « catholiques non-pratiquants » (les gentils) ne le sont pas. Il faut différencier le catholique (le vrai !) du catholique sociologique qui se mariera dans une église parce que c’est plus classe qu’à la mairie et fera baptiser ses enfants pour faire plaisir à la grd-mère. C’est un peu comme si qqn se présentait comme un voyageur mais restait tjrs au même endroit, se contentant de lire un guide. Une religion n’est pas comme un parti politique avec de simples sympathisants, des adhérents et des membres actifs: tout le monde est appelé à participer !

  20. le chafouin dit :

    @JB bourgoin

    Voilà!

    Je pense aussi qu’il faut arrêter de systématiquement interroger ces « bons cathos » dans les médias pour leur demander ce qu’ils pensent du pape. Car fatalement la réponse sera toujours la même 😉

  21. Laloose dit :

    HB : l’objet de ce billet « léger » (je suis extrêmement surpris de son succès) n’était pas d’engager une réflexion sur les pratiquants ou non, ni de pousser les gens à se positionner sur le « bon » ou le « mauvais » profil, mais simplement de réagir en mouvement d’humeur par rapport à des commentaires réellement peu charitables entendus en public, et qui sont la conséquence directe du matraquage médiatique anticatholique relatif à des sujets qui dérangent l’opinion, et notamment par le biais de Benoit XVI récemment.
    Et qui doit inciter tout catholique à ignorer la mauvaise foi flagrante à leur égard pour d’une part se positionner avec courage quand il en a l’occasion et les moyens, à se regrouper pour être plus visible (saluons encore une fois l’initiative Sacristains), à jouer de pédagogie pour expliquer les choses calmement autour de lui, et surtout d’être un exemple pour ses frères.

  22. HB dit :

    Mais je suis 100% d’accord avec toi. J’avais bien compris le ton léger du billet qui m’a bien fait rire d’ailleurs. Malheureusement, force est de constater qu’une majorité de nos compatriotes fait cette répartition, consciemment ou inconsciemment d’ailleurs.

    En tout cas, merci pour ces articles qui jettent un regard à la fois acéré et plein d’humour sur l’actualité !

  23. Laloose dit :

    merci à toi 🙂

  24. AncillaDomini dit :

    Bouh ! Je suis une très-très-méchante-catho moyenâgeuse et déprimée, qui se martifouette avec acharnement dès qu’un pet de lapin trouble son ciel inquiet. D’ailleurs, mes activités de conspiratrice anti-républicaine sont généralement l’occasion de piquer sa bourse au gentil-tolérant-ouvert-sur-le-monde… que je torture ensuite avec des formules khabbalistiques ! Gniârk gniârk ! (hein ? c’est du latin ? ah bon)
    Sur ce, faut qu’j’y aille, mon manuel du-parfait-petit-obscurantiste-borné m’attend !

    Au fait : excellent billet, Laloose ! 🙂

  25. looloo dit :

    Oui mais (je persiste …)il y a toujours une part de vérité dans l’humour !! Et quand on regarde les commentaires que ton article ont suscité on se rend bien compte qu’ils appellent à la réflexion et qui rassurent les catholiques pratiquants. J’ai eu du mal à rigoler parce que en effet ton article est très pertinent et qu’il me touche. Tu parles de thèmes très contreversés et tu es surpris des réactions !!
    Et c’est vrai que cet article est bien fait, je regrette juste que personne ne se soit reconnu dans le « gentil » catho !!
    Continue à publier surtt !

  26. looloo dit :

    Merde j’ai fait un tas de faute d’orthographe : « qu’il apelle et qu’il rassure » biensûr ! 🙂

  27. Laloose dit :

    @looloo « il y a toujours une part de vérité dans l’humour » : certes. Il est fort probable que mon inconscient aie profité de l’occasion pour marquer dans ce billet un certain agacement devant certaines personnes qui se présentent comme catholiques, mais qui ne perdent pas une seule occasion pour critiquer leur propre Église, et notamment en la personne de son « chef ». Je ne suis clairement pas opposé au débat, il a toujours existé et c’est une bonne chose. De là à hurler avec les loups en permanence… On n’est plus dans le débat là, mais dans la posture suicidaire. A un moment donné, les vertus d’obéissance et d’humilité doivent prévaloir, quitte à relancer le dialogue une fois la tempête passée. Mais ridiculiser, diaboliser ou déconsidérer ses frères dans la foi n’a jamais permis de faire avancer sereinement les choses, mais ne sert qu’à cristalliser des positions et des différences de points de vue, et contribue ainsi à créer un profond fossé entre les personnes.
    Je n’ai cela dit rien contre les catholiques dits « tièdes », tout le monde l’est un peu. C’est juste que j’aimerais bien qu’on puisse resserrer un peu les rangs de façon à laisser moins de place à la critique facile, et pouvoir développer des thèmes positifs sur le message catholique. Les polémiques inutiles sur le préservatif, merci on a soupé…
    Allez vive la vie quand même 🙂

  28. looloo dit :

    oki 🙂
    Vive la vie alors !

  29. mimi dit :

    bon, ben y’ a pas, je dois être une mauvaise catho !
    quoique je me sente plutôt fière que honteuse d’ avoir une ou des opinions même si elles ne sont pas toutes politiquement correctes . allez savoir pourquoi elles dérangent… serait ce par hasard qu’ elles font ressortir les incohérences de la pensée unique ? prenons par exemple l’ écologie : est il raisonnable de de mobiliser pour le respect de la création, je veux parler de notre planète, et de vouloir exclure du débat le sujet du respect de la vie humaine ?

  30. Laloose dit :

    Chère Mimi il semble que la lutte pour la protection de l’environnement et pour le respect de toute vie humaine ne soient pas forcément inconciliables… L’une n’exclue pas l’autre.
    Je serais personnellement donc tenté d’applaudir les initiatives – raisonnables – visant à préserver ce qui nous a été confié, tout en ne manquant pas de regretter que la vie humaine telle qu’on peut la considérer semble avoir moins de valeur que celle d’un champignon amérindien… Mais la lutte continue 🙂

  31. anne.kerjean dit :

    Bonsoir,

    si vous voulez aller sur un méchant blog catho :
    Nephtar & Nephtali :

    http://jesusfilsdedieu.blogspot.com/

    Merci pour votre billet, que je mets en lien sur N&N méchant blog s’il en est, car en plus (de tout ça !) le blog invite à jeûner, à prier pour la France, etc. … Vous aurez été prévenu !

    anne.kerjean

    • Gentiloup dit :

      Anne s’il vous plaît, contactez-moi à gentiloup arobase laposte point net.

      Merci!

      Excusez-moi pour ce message perso de mauvaise catholique!

  32. Jeannette dit :

    ” Il nous faut un pape en phase. Un pape à la botte, au pied, aux ordres, aux mots d’ordre, un pape qui file doux et qui respecte les nouveaux règlements. Les nôtres. Un pape qui lâche ses bondieuseries pour notre eau bénite et ses patenôtres transcendantes pour nos homélies multiculturelles. Un pape qui, cessant de bêtement parler des “errances de la modernité”, nous rejoigne dans nos divagations divines. Un pape à roulettes et en culottes courtes. Un pape citoyen. Un pape qui sorte du Saint-Siège, une bonne fois, en poussant le cri primal, pour n’y plus jamais revenir. Un pape qui dégraisse la doctrine, dépoussière le Vatican, se batte pour la légalisation de l’euthanasie, prenne fermement position en faveur de la procréation assistée comme pour le mariage des prêtres et l’ordination des femmes. Un nouveau pape comme il y a de nouveaux pères, un pape qui porte le petit Jésus sur son ventre, dans un sac, comme les mamans kangourous (”Habemus mamam !”).

    Un pape vigilant sur le respect de la laïcité. Un pape qui proteste avec nous contre la mises en berne des drapeaux de la République en hommage au pape défunt. Un pape qui participe aux fanfares de soutien à Florence Aubenas et s’occupe de lâcher des ballons plutôt que de promulguer des bulles. Un pape qui milite pour les couloirs de bus, la candidature de Paris ville olympique en 2012 et l’opération “Ici c’est 100% sans tabac” (s’il pouvait, par la même occasion, nous donner un petit coup de pouce pour faire un peu remonter le oui à la Constitution européenne, ce ne serait pas plus mal). Un pape soucieux de l’amélioration de la qualité de l’air. Un pape résolument décidé à laisser tomber ses lamentables discours normatifs sur le sexe pour rejoindre les nôtres. Un pape conciliant et pas conciliaire. Un pape bon apôtre, en somme, et conscient de tous les chantiers prioritaires qui l’attendent. Un pape d’époque. Un pape comme l’époque. Un pape-époque. Un pape-société.”
    LE PAPE, Philippe Muray, mai 2005.

    Voilà qui rejoint vos observations…

  33. mimi dit :

    cher Laloose,

    evidemment qu’ écologie humaine et écologie de la planète ne sont pas inconciliables, elles sont même intimement liées crois je ( !!! ) il est simplement assez injuste intellectuellement de faire beaucoup de bruit pour la préservation de la planète, et de taire dans le même temps toute allusion au respect écologique de la vie humaine ; si je reprends ton thème, j’ imagine que le bon catho va se battre pour la planète, et surtout se taire sur l’ écologie humaine ( ben on va surtout pas remettre en cause les manipulations génétiques, la contraception chimique, l’ IVG chimique ou chirurgical, et on milite pour abréger chimiquement la vie des encombrants )et que le mauvais catho lui va militer pour défendre la vie humaine, au nom de ce qu’ il a retenu dans la bible  » tu ne tueras pas  »
    cela dit, y’ en a un peu marre des étiquettes, non ? on est catho, ou on l’ est pas, reste à définir ce que c’ est d’ être catho !!!!!!
    la bise à tous

  34. Laloose dit :

    On peut imaginer également que le « bon catho », insuffisamment formé mais aussi formaté par l’air délétère du temps, se focalisera sur les combats que tout le monde partage déjà et qu’on lui propose voire impose, et en oubliera d’autres plus politiquement incorrects.
    Et c’est pour cela qu’il est impératif de faire émerger ces débats « oubliés », car les hommes (enfin je devrais dire les « femmes et hommes », oups!) de bonne volonté existent partout, enfin je l’espère!

    Et oui pour les étiquettes, bien d’accord. L’objectif de ce billet n’était encore une fois pas de coller des étiquettes, mais d’exprimer un ras le bol par rapport à l’étiquette stigmatisant une partie des cathos, que j’ai appelés « mauvais cathos ».

    Pour la définition du catho, toute proposition est la bienvenue 🙂

  35. mimi dit :

    bien d’ accord avec toi ! en effet, les hommes et les femmes de bonne volonté existent partout
    j’ avais bien compris le deuxième degré de ce billet, et j’ en profite pour saluer ce blog et les débats importants que tu y soulèves
    bravo Laloose ( quel drôle de nom ! ) !!!!!!

  36. Laloose dit :

    merci c’est gentil 🙂

  37. […] s’ajoute à ce constat et m’éloigne encore de la gauche : je suis catholique. Et un mauvais, encore. C’est dans doute ma conviction la plus profonde, ma certitude la plus intime, et en même […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :