Bonne fête Louis! (en retard…)

La classe le sceau!

Bon je croyais qu’aujourd’hui c’était la saint Louis, enfin c’est ce qu’on m’a raconté, et j’y ai cru, quel benêt, alors qu’en fait c’est le 25… Et je suis vert, car pour aujourd’hui dimanche j’avais planifié un billet « relax », et il me souvient justement d’un texte que le fameux saint Louis écrivit pour son fils Philippe (le Hardi), texte en forme de liste de conseils à la fois personnels et politiques, simple et humain, bien éloigné de Machiavel…

Un excellent sujet pour aujourd’hui! Et tant pis pour le décalage de dates, je suis le Maître (Gollum style) sur mon blog. Et pour rappel, le Saint Louis dont on parle fut roi de France (1214-1270), le même qui rendait la justice sous un chêne…

Vous pourrez lire le texte intégral (ici) par vous-même, je souhaitais juste citer sur cette page quelques passages que j’avais jugé plus particulièrement  intéressants, et dont nos gouvernants favoris, tout comme finalement tous ceux qui ont ne serait-ce qu’une once de pouvoir, pourraient (pourquoi pas?) s’inspirer. Enfin je dis ça…

Le cœur aie doux et pitoyable aux pauvres et à ceux qui souffrent de cœur et de corps, et les conforte et leur aide selon ce que tu pourras. Maintiens les bonnes coutumes du royaume et les mauvaises abaisse. Ne convoite pas sur ton peuple, ne le charge pas d’impôts ni de taille, et si ce n’est par trop grand besoin.

Pour justice et droiture garder, sois raide et loyal envers tes sujets, sans tourner ni à droite ni à gauche, mais toujours droit. Et si un pauvre a querelle contre un riche, soutiens le pauvre plus que le riche jusques à temps que la vérité soit éclaircie. Si quelqu’un a querelle contre toi, sois toujours pour lui et contre toi jusque l’on sache la vérité. Car ainsi jugeront les conseillers plus hardiment selon droiture et selon vérité.

Prends garde que les dépenses de ton hôtel soient raisonnables et mesurées. Je t’enseigne que tu aies une solide intention que les deniers que tu dépenseras soient dépensés à bon usage et qu’ils soient levés justement. Et c’est un sens que je voudrais beaucoup que tu eusses, c’est-à-dire que tu te gardasses de dépenses frivoles et de perceptions injustes et que tes deniers fussent justement levés et bien employés

Garde-toi d’exciter guerre sans très grande délibération. Et si l’on te fait tort, essaie plusieurs voies pour savoir si tu ne pourras trouver moyen de recouvrer ton droit avant de faire guerre, et fasse attention pour éviter les péchés qui se font en guerre. Et s’il advient que tu doives la faire, commande diligemment que les pauvres gens qui ne sont pas coupables de forfaiture soient protégés. Et garde que tu sois bien conseillé avant de déclarer la guerre, que la cause en soit tout à fait raisonnable, que tu aies bien averti le malfaiteur et que tu aies assez attendu, comme tu le devras.

À cela tu dois mettre toute ton attention que tes gens et tes sujets vivent en paix et en droiture sous toi, mêmement les bonnes villes de ton royaume ; et les garde en l’état et en la franchise où tes devanciers les ont gardées. Et s’il y a choses à amender, amende-les et les redresse, et les tiens en faveur et amour.

Bonne méditation 🙂

Laloose.

Publicités

3 Responses to Bonne fête Louis! (en retard…)

  1. Castafiore dit :

    Je ne vois rien (éclaire ma lanterne si je me trompe)que de très « basique », dans ces conseils prodigés par ce bon roi … Il se contente d’évoquer là ce qui serait une politique quasi parfaite, menée par un dirigeant parfait …
    Le rêve quoi!
    Je ne trouve pas ça très « concret ».
    Une phrase me perturbe : « Et si un pauvre a querelle contre un riche, soutiens le pauvre plus que le riche jusques à temps que la vérité soit éclaircie. »

    Pourquoi et au nom de quoi soutenir avant tout le plus faible alors que l’on est là dans un cas de justice? Tant que rien n’est éclairci, soit les deux sont présumés coupables, soit présumés innocents…

  2. Laloose dit :

    Peut-être parce que le riche a plus de moyens et peut donc a priori plus facilement supporter le préjudice éventuel dans l’attente du jugement définitif …

    Et ce testament n’a pas pour but de définir un programme précis à suivre, mais de délivrer un certain nombre de principes généraux qui doivent à son sens soutenir la politique de son fils.

  3. S1ned dit :

    « Prends garde que les dépenses de ton hôtel soient raisonnables et mesurées. »

    Il y en a un qui va devoir en prendre de la graine 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :