Ramadan moubarak!

Ramadan

C’est parti! Aujourd’hui samedi commence le Ramadan, du moins en France (en Turquie ou en Lybie, celui-ci a commencé dès ce vendredi), qui concernera a priori les quelques 5 millions de musulmans vivant dans l’Hexagone. 

 « Mangez et buvez jusqu’à ce que l’on puisse distinguer à l’aube un fil blanc d’un noir. Jeûnez, ensuite, jusqu’à la nuit. »  (Coran II; 185)

Pour rappel, le jeûne du Ramadan est l’un des 5 piliers de l’Islam (avec la déclaration de foi, les prières quotidiennes, l’aumône et le pélerinage à la Mecque), qui sont les plus importants devoirs à appliquer par les musulmans. Durant ce mois, le 9ème du calendrier musulman, les fidèles adultes se doivent de pratiquer le jeûne entre le lever et le coucher du soleil (en France de 5h à 21h environ), en s’abstenant de nourriture, de boisson et de relations sexuelles , mais également de tabac ou de violences physiques ou verbales…

Ce mois se veut être une période de compassion, de pardon, de recueillement et de prière, le jeûne étant quant à lui un vecteur pour faciliter le développement personnel et spirituel, à compléter absolument par la prière (deuxième pilier de l’Islam).

De prime abord, on pourra ressentir une légère irritation passagère à l’occasion de la couverture médiatique de cet évènement, nettement plus importante que le carême catholique par exemple, mais il semble qu’on puisse aller au delà de ce premier sentiment et être amené à considérer les choses plus sereinement.

Tout d’abord en allant plus loin que le cliché de base ramadan = gens qui jeûnent du matin au soir puis s’empiffrent gaiement une fois le soleil couché. Le trait est grossier, mais je l’ai déjà entendu. Or comme précisé plus haut, le jeûne n’est théoriquement qu’un moyen (certes obligatoire) et non une fin, il doit de plus se pratiquer en complément de la prière, et en conséquence assimiler systématiquement le Ramadan au jeûne, comme semblent d’ailleurs le faire la majorité des médias traditionnels, est un raccourci trompeur, même s’il est possible qu’une partie des musulmans eux-mêmes tombent dans ce « piège ».

Ceci étant dit, sans comparer ce qu’il n’est pas comparable, tout catholique pourrait aisément trouver des points de rencontre avec son propre carême : les « 3 P » (Prière – Pénitence – Partage) qui le caractérisent semblent en effet assez proches de l’esprit du Ramadan. Certes la dimension du jeûne a été très fortement réduite dans le carême catholique, au profit d’une conception beaucoup plus personnelle et spirituelle. Ce qui ne doit pas nous faire oublier que le jeûne (ou l’abstinence) reste néanmoins une composante importante de notre carême, comme sacrifice « physique » offert, marque du détachement de ce monde, et communion avec ceux qui souffrent dans leurs corps. Le jeûne de Ramadan, même s’il peut nous sembler excessif dans son amplitude, peut être un rappel opportun de l’importance de cette abstinence, et pas uniquement dans le cadre du carême.

Ce Ramadan peut être également un moyen de nous mettre en face de la qualité de notre propre carême, au delà du « je me prive d’une cigarette, mais pas celle après le café qui est la meilleure » ou bien « vendredi je fais l’opération bol de riz, mais j’apporte mon ketchup à la cantine« … L’appel à la conversion intérieure et au travail spirituel à faire sur soi-même est inscrit dans les préceptes du Ramadan, et cela peut constituer une piqure de rappel pas forcément inutile pour les chrétiens.

Enfin l’ampleur de l’observance du Ramadan (70% des musulmans affirment le pratiquer selon l’IFOP), sans préjuger de la pertinence du chiffre, des motivations réelles des pratiquants ou de la « qualité » de cette pratique, met cruellement en relief la très faible pratique catholique en France, même si on peut à l’instar d’Edmond Prochain en appeller à une analyse plus qualitative que quantitative de celle-ci. Et nous rappeller l’urgence d’une nouvelle évangélisation, qui passera notamment par l’exemplarité des pratiques et comportements des catholiques, mais aussi par  l’affirmation claire et joyeuse de leur foi et par leur participation active aux débats publics sur les thèmatiques qui leur sont chères.

Laloose.

Publicités

4 Responses to Ramadan moubarak!

  1. koz dit :

    Il est exact que cela nous place aussi en face de notre propre pratique, mais il ne faut pas non plus négliger le fait que faire le ramadan est aussi un moyen d’affirmation culturelle, voire de revendication.

    En même temps, ce que je dis est un peu débile. Disons plutôt que, sans qu’il soit nécessaire de comparer, cela nous place effectivement en face de notre propre pratique, d’autant plus fortement que les prescriptions sont bien nombreuses (on a bien fait d’être catholiques, je dis).

  2. le chafouin dit :

    Oui, le ramadan est d’avntage communautaire que le carême, qui n’est pas « visible ».

    Ceci dit, chapeau à ceux qui le suivent vraiment. Belle leçon!

  3. Oscar dit :

    Très intéressant! Cela rentre un peu dans la pensée de Benoît XVI : voir ce qu’il y a de beau dans les autres religions, et qui peuvent nous aider à voir les beautés innombrables de la nôtre ! La conversion du bienheureux Charles de Foucauld a en partie été déclenchée par ce qu’il a vu de la spiritualité des musulmans…

  4. S1ned dit :

    En effet les musulmans sont beaucoup plus impliques que les catholiques, mais je pense que cela ne se limite pas au ramadan . C’est leur grande force en France, comme dans d’autres pays, d’avoir moins de musulmans en nombre , mais que 70%pratiquent!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :